Le premier ministre Jean Charest est à Londres et entame cette semaine un court périple en Europe pour promouvoir le Plan Nord du Québec.

LA PRESSE CANADIENNE

Dès lundi et jusqu'à vendredi, M. Charest se rendra dans trois pays, la Grande-Bretagne, la Belgique et l'Allemagne, où il courtisera les milieux économiques et politiques.

Le premier ministre prendra notamment la parole à l'occasion du «Financial Times Global Energy Leaders Summit» ainsi que devant les membres de la Chambre de commerce Canada-Royaume-Uni, à Londres. Il s'adressera également à des gens d'affaires à Bruxelles. Et il présentera, entre autres, les occasions d'affaires offertes par le Plan Nord à des investisseurs dans le cadre du Club d'Affaires Canada-Allemagne à Francfort.

Jean Charest, qui a effectué une mission similaire à New York, plus tôt ce mois-ci, veut expliquer en quoi le Plan Nord consiste, en mettant surtout l'accent sur les occasions d'affaires découlant de l'exploitation des ressources naturelles de cet immense territoire, particulièrement dans le secteur des mines et de l'énergie. En rendant public son mégaprojet, le 9 mai dernier, M. Charest avait fait miroiter des investissements de l'ordre de 80 milliards de dollars d'ici 2036, au nord du 49e parallèle.

Plus tard cet été, le premier ministre ira de nouveau parler du Plan Nord à l'étranger, cette fois au Japon et en Chine.