Le gouvernement Charest a nommé l'ex-députée libérale Diane Leblanc au poste de vice-présidente de la Commission des normes du travail. Elle ira rejoindre un autre ancien député du PLQ, Michel Després, à qui le Conseil des ministres a donné le fauteuil de président en octobre 2007.

Mis à jour le 26 févr. 2010
Tommy Chouinard LA PRESSE

Diane Leblanc, 55 ans, a représenté la circonscription de Beauce-Sud de 1997 à 2007, année où elle a été emportée par une vague adéquiste, comme M. Després. À la suite de sa défaite, elle a fondé un cabinet de relations publiques et gouvernementales et s'est inscrite au registre des lobbyistes. Elle a fait des représentations auprès de ministres pour le compte de municipalités, de la Centrale d'appels d'urgence de Chaudière-Appalaches et du Regroupement des locateurs de véhicules du Québec.

 

En plus d'être lobbyiste, Diane Leblanc a été jusqu'à tout récemment «directrice du programme des partis politiques au Maroc» pour l'ONG National Democratic Institute.

Elle est titulaire d'un diplôme d'études collégiales en technique de loisirs (1975). Elle a fait des études en management (psycho-sociologie) à l'Université Laval, en 1981, et en gestion de ressources humaines à l'UQTR, en 1996-1997, selon les notes biographiques publiées par le cabinet du premier ministre Jean Charest. De 1986 à 1997, Mme Leblanc a été adjointe législative du député fédéral Gilles Bernier.