Source ID:; App Source:

Des libéraux ont détourné des fonds destinés au Saguenay-Lac-Jean

François Legault... (Photo: PC)

Agrandir

François Legault

Photo: PC

Sur le même thème

Martin Ouellet
La Presse Canadienne
Québec

Des millions de dollars en fonds publics destinés au Saguenay-Lac-Saint-Jean ont été détournés vers Montréal au profit d'entrepreneurs libéraux, a révélé l'opposition officielle, mercredi.

 

 

Pris de court, le ministre du Développement économique, Raymond Bachand, a demandé à Investissement Québec de faire enquête.

Selon le député péquiste François Legault, sept des huit investissements autorisés par le fonds FIER-Boréal du Saguenay-Lac-Saint-Jean - plus de 5 millions $ - ont été effectués à Montréal.

Plus encore, ces sommes ont été distribuées à au moins quatre entreprises appartenant en partie à deux des trois administrateurs du fonds.

«Le gouvernement libéral a mis en place un fonds régional avec de l'argent public aux deux tiers et ce qu'on voit, non seulement l'argent n'a pas été investi au Saguenay, mais a été investi pour enrichir des petits amis du Parti libéral du Québec», a lancé en Chambre M. Legault, porte-parole de l'opposition officielle en matière de finances.

Deux proches du Parti libéral du Québec, Pietro Perrino - un ancien conseiller de Jean Charest - et Valier Boivin administrent le fonds régional FIER-Boréal mais sont domiciliés dans la région métropolitaine.

Gilbert Grimard, vice-président du Parti libéral, est le seul des trois administrateurs du fonds à résider au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Or, selon les règles édictées par Investissement Québec, la majorité des membres du conseil d'administration des FIER doivent provenir du milieu régional.

«Comment le ministre explique-t-il que les investissements du FIER du Saguenay soient faits à Montréal puis soient administrés par des gens qui ne viennent pas du Saguenay?», a soulevé le député de Rousseau, n'obtenant aucune réponse du ministre Bachand.

En analysant les crédits, l'opposition péquiste a relevé, en outre, un investissement de 630 000 $ dans l'entreprise «Ranaz Corporation», basée à Saint-Eustache. Pietro Perrino et Valier Boivin détiennent respectivement 72 000 et 191 000 actions de l'entreprise.

Le FIER-Boréal a aussi investi 375 000 $ dans l'entreprise «Systèmes BUS», située à Montréal. M. Perrino possède 633 000 actions de cette société alors que M. Boivin en compte 400 000.

Toute cette affaire semble être passée sous le nez d'Investissement Québec FIER, la division mandatée de voir à la bonne marche des opérations des fonds.

Les responsables d'Investissement FIER sont deux anciens députés libéraux: Jean-Sébastien Lamoureux et Liza Frulla.

«Les FIER doivent faire rapport à Investissement Québec régulièrement, mais ce n'est pas le gouvernement qui choisit les placements de chacun des FIER dans les régions du Québec, ce sont les entrepreneurs qui dirigent ces FIER», s'est d'abord défendu le ministre, à l'Assemblée nationale.

Torpillé de questions par son vis-à-vis de l'opposition, M. Bachand a fini par annoncer la tenue d'une enquête.

«Investissement Québec fera les vérifications nécessaires, si c'est le souhait du député de Rousseau, et, avec ses dires, je souhaite qu'Investissement Québec nous fasse rapport», a-t-il laissé tomber.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer