Source ID:d53efd864b6d357ba2f1c5312c12d7e3; App Source:StoryBuilder

La ministre Mélanie Joly reporte sa visite en Chine

JOËL-DENIS BELLAVANCE
La Presse

(Ottawa) Signe que les tensions sont vives entre le Canada et la Chine depuis l'arrestation la semaine dernière de la dirigeante du géant chinois des télécommunications Huawei, Meng Wanzhou, à Vancouver, à la demande des États-Unis, la semaine dernière, la ministre du Tourisme, Mélanie Joly, a décidé de reporter sa visite en Chine qui était prévue la semaine prochaine.

Cette décision survient après que les autorités chinoises eurent arrêté à leur tour deux ressortissants canadiens - l'ancien diplomate Michael Kovrig, qui travaillait comme conseiller principal pour l'Asie du Nord-Est auprès de l'International Crisis Group, et Michael Spavor, qui dirige une organisation non gouvernementale qui oeuvre pour faciliter les échanges sportifs, culturels, touristiques et commerciaux avec la Corée du Nord - vraisemblablement en guise de représailles.

Dans une déclaration écrite transmise à La Presse, le bureau de la ministre Joly a soutenu qu'il est préférable de remettre cette visite qui devait avoir lieu du 17 au 20 décembre et qui devait permettre de souligner la fin de l'Année du tourisme Canada-Chine.

« Le Canada et la Chine ont conjointement décidé de remettre la cérémonie de clôture de l'Année du tourisme Canada-Chine à une date ultérieure, ce qui nous permettra de mieux atteindre nos objectifs communs », a indiqué Jeremy Ghio, attaché de presse de la ministre.

« Nous avons hâte à la prochaine rencontre afin de continuer à bâtir des relations solides et d'accroître le tourisme entre le Canada et la Chine. Ces relations nous permettent de créer de bons emplois pour les familles de la classe moyenne et davantage d'opportunités pour nos deux pays », a-t-il ajouté.

L'ambassadeur du Canada en Chine a rencontré Michael Kovrig

L'un des deux Canadiens détenus en Chine, Michael Kovrig, a par ailleurs reçu la visite de l'ambassadeur du Canada à Pékin, John McCallum, vendredi. Les autorités canadiennes tentent toujours d'offrir des services consulaires à l'autre ressortissant, Michael Sparov.

« Le Canada a obtenu que Michael Kovrig ait accès à des services consulaires. L'ambassadeur McCallum l'a rencontré à Pékin. Les agents consulaires canadiens continuent de lui fournir des services consulaires, ainsi qu'à sa famille », a déclaré Affaires mondiales Canada.

Les agents « continueront de chercher à communiquer davantage avec lui », a-t-on ajouté, sans fournir plus de détails « en raison des dispositions de la Loi sur la protection des renseignements personnels ».

L'autre homme détenu en Chine, Michael Spavor, n'a pas encore eu la même chance. « Le Canada continue de faire des pressions afin que Michael Spavor ait accès à des services consulaires », a indiqué Affaires mondiales Canada.

- Avec La Presse canadienne




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer