Le nouveau premier ministre élu de l'Ontario, Doug Ford, dit avoir informé le premier ministre du Canada qu'il serait à ses côtés pour le soutenir dans la dispute commerciale avec les États-Unis.

Publié le 8 juin 2018
LA PRESSE CANADIENNE

Le premier ministre Justin Trudeau et le président des États-Unis Donald Trump ont échangé des mots durs à la suite de l'imposition de lourds tarifs douaniers américains sur l'acier et l'aluminium en provenance du Canada, du Mexique et de l'Europe. Le Canada a répliqué avec un plan qui prévoit l'imposition de surtaxes sur les produits américains de métal et certains biens de consommation.

Doug Ford a été interrogé sur ce qu'il pense de la manière dont le président Trump gère les enjeux commerciaux au lendemain de la victoire du Parti progressiste conservateur aux élections ontariennes, jeudi.

Il a répondu avoir assuré Justin Trudeau de sa solidarité face au voisin du sud. Il se dit «très sincère» sur cette question et souhaite travailler main dans la main avec le premier ministre fédéral.

Doug Ford soutient par ailleurs avoir l'intention de tenir chacune de ses promesses électorales, incluant celle de mettre fin au programme d'éducation à la sexualité dans les écoles mis en place par les libéraux.

Le premier ministre élu a toutefois refusé de préciser quand ses promesses vont se concrétiser ni comment il entend abolir le programme de marché du carbone. Il n'a pas voulu commenter non plus s'il allait faire adopter une loi forçant le retour au travail à l'Université York, à Toronto, où une grève perdure depuis le mois de mars.

Doug Ford ne s'est pas prononcé sur son intention de réduire le seuil nécessaire pour obtenir le statut de parti officiellement reconnu au parlement ontarien afin d'accommoder le Parti libéral.

Le seuil est actuellement fixé à huit sièges. Au terme du scrutin de jeudi, les libéraux de l'Ontario sont passés d'une majorité au pouvoir à seulement sept sièges de députés.

Le premier geste posé par le nouveau premier ministre sera d'examiner les livres comptables de la province, a confirmé M. Ford.

Ce dernier a d'ailleurs dévoilé la composition de son équipe de transition, on y retrouve l'ex-ministre fédéral John Baird, un ex-chef de cabinet dans le gouvernement fédéral de Stephen Harper et un membre de la direction de l'entreprise familiale des Ford.

Doug Ford prévoit que la transition devrait nécessiter une période de 21 jours.