Le Nouveau Parti démocratique (NPD) entend remettre à l'ordre du jour le dossier de la prestation de services aux enfants dans les réserves autochtones.

Publié le 26 oct. 2016
Fannie Olivier LA PRESSE CANADIENNE

Dans une motion déposée mercredi, la formation demande au gouvernement libéral d'investir «immédiatement» 155 millions pour le bien-être des enfants des Premières Nations et de plancher sur un plan à long terme.

En janvier, le Tribunal canadien des droits de la personne avait déclaré qu'Ottawa faisait preuve de «discrimination» envers les enfants vivant dans les réserves autochtones. Il avait conclu que le fédéral n'offrait pas les mêmes services à ces enfants que ce que fournissent les provinces à l'égard des autres.

Selon le chef néo-démocrate Thomas Mulcair, Ottawa doit injecter les sommes nécessaires au plus vite.

À la sortie de la réunion de caucus mercredi, le député de Timmins-Baie James, Charlie Angus, a soutenu que les communautés autochtones perdaient des enfants tous les jours - en raison de suicides ou parce que les parents en perdent la garde.

Il demande au gouvernement de se plier à la décision du Tribunal, ainsi qu'aux deux ordonnances exécutoires qu'il a émises depuis dans ce dossier.