Les provinces atlantiques ont fait un doublé jeudi, en voyant un sénateur et un député accéder au siège de président de leur chambre respective.

Publié le 3 déc. 2015
Hugo de Grandpré LA PRESSE

Geoff Regan a été élu président de la Chambre des communes au terme d'un scrutin préférentiel. M. Regan a battu deux collègues libéraux, le Québécois Denis Paradis et la Torontoise Yasmin Ratansi, ainsi qu'un conservateur, l'Ontarien Bruce Stanton.

Plus tôt dans la journée, le premier ministre Justin Trudeau avait nommé George Furey, de Terre-Neuve-et-Labrador, président du Sénat. C'est la première fois qu'un sénateur de cette province se voit confier ces responsabilités.

« Ça fait presque 100 ans qu'un député du Canada Atlantique a été président de cette Chambre », s'est réjoui M. Regan.

Lors de son premier discours aux Communes en tant que premier ministre, Justin Trudeau a souligné : « À ma connaissance, seulement deux femmes dans l'histoire du Canada ont eu l'honneur discutable d'avoir été la fille, l'épouse et la mère d'un député. L'une de ces femmes est ma mère. Et l'autre, est la vôtre M. le Président ».

Le père de M. Regan, Gerald, a été ministre fédéral et premier ministre de la Nouvelle-Écosse. Son grand-père, John Harrison, a été député de la Saskatchewan. Son épouse Kelly Reagan est députée à l'assemblée législative de la Nouvelle-Écosse.

MM. Regan et Furey devront chacun présider une ère de réformes dans leurs chambres respectives, alors que le Parti libéral a promis d'y apporter plusieurs changements aux modes de fonctionnement.