Le chef du Bloc québécois Gilles Duceppe a annoncé sa démission jeudi, après avoir perdu contre la néo-démocrate Hélène Laverdière dans la circonscription de Laurier-Sainte-Marie, à Montréal, aux élections de lundi dernier.

Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

C'est Rhéal Fortin, un nouveau député du Bloc québécois, qui succédera à Gilles Duceppe comme chef de la formation politique souverainiste.

Le Bloc en a fait l'annonce jeudi, par communiqué, juste avant la démission de M. Duceppe.

« Je tourne la dernière page d'une aventure politique passionnante », a affirmé le chef sortant, l'émotion dans la voix, avant de défendre son héritage. « Sous ma direction, le Bloc aura été le parti de tous les Québécois et toutes les Québécoises sans exception. »

Il a affirmé que la campagne qui a pris fin lundi a été « l'une des plus belles » qu'il avait menées. Et « avec l'élection de 10 députés, l'avenir de notre parti est assuré pour les quatre prochaines années ».

« Comme souverainistes, nous avons le devoir de ne jamais, jamais abandonner nos convictions », a-t-il ajouté, avant d'être applaudi par le personnel politique et les militants présents à la permanence du Bloc québécois.

Une jeune candidate défaite de 23 ans, Catherine Fournier, assumera les responsabilités de vice-présidente du parti.