Source ID:594657; App Source:cedromItem

Péages sur les ponts fédéraux: levée de boucliers contre Ottawa

Les ponts Champlain, Jacques-Cartier et Mercier (photo) sont... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les ponts Champlain, Jacques-Cartier et Mercier (photo) sont les trois seuls ponts intraprovinciaux dont le gouvernement fédéral est propriétaire.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

(QUÉBEC) Le gouvernement Couillard et des maires du grand Montréal se sont immédiatement opposés à un éventuel péage sur les trois ponts fédéraux de la métropole, une idée évoquée hier par le gouvernement Harper.

Le lieutenant du premier ministre au Québec, Denis Lebel, a ouvert la porte à imposer un péage sur chaque pont fédéral qui enjambe le Saint-Laurent entre Montréal et la Rive-Sud. Outre le pont Champlain, Ottawa est aussi propriétaire du pont Jacques-Cartier et d'une partie du pont Honoré-Mercier.

«Ça fait partie des scénarios actuels, a déclaré M. Lebel. C'est clair qu'il y aura des discussions à avoir ultérieurement avec nos partenaires, le gouvernement du Québec, la grande région métropolitaine de Montréal.»

Or, les partenaires en question se sont promptement opposés à l'idée.

Le ministre québécois des Transports, Robert Poëti, a maintenu son opposition au péage sur le futur pont Champlain, tout comme sur les autres ponts actuellement gérés par Ottawa.

«Nous ne voulons pas de péage sur une structure existante qu'on remplace, a-t-il déclaré. Point à la ligne.»

La Rive-Sud pénalisée?

La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, affirme que son administration n'a jamais discuté de tarifs sur les trois ponts fédéraux avec le gouvernement Harper.

«D'apprendre dans les médias que le gouvernement fédéral réfléchit à cela alors qu'on n'a jamais été invités à une discussion quelconque sur cette idée-là, je trouve ça un peu malhabile», a dénoncé la mairesse.

Elle note qu'un péage sur tous les ponts fédéraux pénaliserait uniquement les résidants de la Rive-Sud, car ceux de la couronne nord ne traversent que des ponts administrés par Québec.

«Du jour au lendemain, le gouvernement fédéral, pour payer ses infrastructures, va seulement taxer les citoyens de la Rive-Sud? Ça n'a juste pas de bon sens.»

La députée du Parti québécois Martine Ouellet n'est qu'à moitié surprise par la sortie du ministre Lebel.

«Avec les positions de M. Lebel et du gouvernement conservateur sur ce dossier, ça ne me surprend plus, a-t-elle indiqué. Ils sont dogmatiques, ils sont idéologiques.»

Des «discussions à avoir»

Les ponts Champlain, Jacques-Cartier et Mercier sont les trois seuls ponts intraprovinciaux dont le gouvernement fédéral est propriétaire. Tous les autres ponts administrés par Ottawa relient soit deux provinces, soit le Canada et les États-Unis.

Pressé de se prononcer sur la possibilité d'instaurer des péages sur l'ensemble des 22 ponts ceinturant l'île de Montréal, M. Lebel a laissé entendre que tous les autres acteurs ont également cette option dans leur ligne de mire.

«Les partenaires sont propriétaires d'autres installations aussi, a-t-il rappelé. Il est clair qu'on aura des discussions futures à avoir avec nos partenaires.»

Denis Lebel a annoncé l'ouverture, la semaine prochaine, du nouveau pont-jetée qui contournera le pont de L'Île-des-Soeurs. Ce dernier sera démoli et remplacé. Il sera d'abord ouvert en direction de Montréal, et vers le pont Champlain, le 18 octobre.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer