Le Commissaire à la protection de la vie privée du Canada Daniel Therrien a décidé d'entreprendre une enquête sur de possibles violations de la loi dans le traitement de demandes de renseignements concernant l'ancien ministre des Affaires autochtones, Jim Prentice.

Publié le 18 sept. 2014
JOEL-DENIS BELLAVANCE LA PRESSE

La Presse a rapporté il y a deux semaines qu'une liste révélant l'identité de personnes en Alberta qui ont demandé des détails sur les dépenses de M. Prentice en vertu de la Loi sur l'accès à l'information - en majorité des employés des partis de l'opposition à l'Assemblée législative - a circulé au sein du ministère des Affaires autochtones. 

Cette situation contreviendrait aux lois et directives du Conseil du Trésor qui régissent le traitement des demandes d'accès à l'information. Elle contreviendrait aussi à la Loi sur la vie privée.

M. Prentice a récemment été élu chef du Parti progressiste-conservateur de l'Alberta et est ainsi devenu le premier ministre de la province.

Le bureau du Commissaire à la protection de la vie privée du Canada a décidé de lancer une enquête à la suite d'une plainte du député du NPD Charlie Angus.

L'enquêteur Claude Beaulé a confirmé à M. Angus qu'il se penche sur le dossier dans une lettre qu'il lui a fait parvenir le 11 septembre. Les fonctionnaires du ministère des Affaires autochtones responsables du traitement des demandes d'information en vertu de la Loi sur l'accès à l'information ont été informés du début de l'enquête. Ils ont été invités à soumettre par écrit des explications.