Le caucus et la base conservatrice ont forcé le départ de Soudas

Des députés et des membres du Parti conservateur... (Photo: PC)

Agrandir

Des députés et des membres du Parti conservateur étaient mécontents et mal à l'aise face à la controverse qui était en train de se développer autour de Dimitris Soudas.

Photo: PC

Jennifer Ditchburn
La Presse Canadienne
Ottawa

Un rare mouvement de rejet provenant à la fois du caucus et de la base du Parti conservateur a contraint le premier ministre Stephen Harper à se départir de l'un de ses plus proches collaborateurs.

Les conservateurs tentent avec peine de combler le poste de directeur général du parti laissé vacant par la démission de Dimitri Soudas, dimanche. Son départ survient au milieu du processus de nomination des candidats en vue des élections générales de 2015.

Il s'agit du plus récent départ d'un proche collaborateur du premier ministre, qui a perdu son chef de cabinet, Nigel Wright, dans la foulée du scandale des dépenses au Sénat, en mai.

Des députés et des membres du Parti conservateur étaient mécontents et mal à l'aise face à la controverse qui était en train de se développer autour de M. Soudas et de sa fiancée, la députée conservatrice Eve Adams, deux personnalités fortes au sein du parti.

Certains s'inquiétaient de la possibilité que M. Soudas utilise sa position pour aider Mme Adams à assurer sa nomination dans une circonscription nouvellement créée dans la banlieue de Toronto, au moment où le parti promettait de ne pas faire de favoritisme pour les députés sortants.

Eve Adams... (Photo: PC) - image 2.0

Agrandir

Eve Adams

Photo: PC

Le fait que la stratégie pré-électorale du parti ait été communiquée au Toronto Star après une réunion en février a également nui à M. Soudas.

Certaines sources ont affirmé que la situation était devenue si inconfortable que même M. Harper ne pouvait plus se présenter aux côtés de M. Soudas, qui a travaillé pour le premier ministre dans différentes positions pendant une décennie.

D'autres candidats étaient en lice pour la direction du parti en décembre, mais c'est M. Soudas qui a été choisi par M. Harper.

«L'impression était qu'il était en train de s'impliquer personnellement dans les efforts de Mme Adams pour obtenir la nomination, a déclaré le député ontarien David Tilson. Dans sa position, c'était inapproprié.»

M. Soudas s'est notamment présenté à un événement de collecte de fonds de Mme Adams à Oakville, en Ontario, alors que son contrat affirmait spécifiquement qu'il ne devait pas s'impliquer dans les assemblées d'investiture.

Une source conservatrice a aussi affirmé, sous le couvert de l'anonymat, qu'il y avait des preuves montrant qu'une campagne de porte-à-porte pour Mme Adams avait été organisée par le bureau de M. Soudas au siège du Parti conservateur.

Eve Adams est une personnalité controversée dans les rangs conservateurs. Sa décision de se porter candidate dans une autre circonscription que celle où elle a été élue en 2011 en a étonné plusieurs.

Elle a été critiquée par des membres du parti pour avoir utilisé ses privilèges parlementaires et le budget de son bureau pour envoyer du matériel promotionnel aux électeurs de sa nouvelle circonscription d'Oakville-North Burlington. Ce secteur se trouve présentement dans la circonscription représentée par la ministre des Transports, Lisa Raitt.

La semaine dernière, Mme Adams avait assuré à La Presse Canadienne avoir respecté toutes les règles concernant l'envoi du courrier.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer