Source ID:; App Source:

Le général à la retraite Leslie pourfend les conservateurs

Le général à la retraite Andrew Leslie... (Photo Graham Hughes, PC)

Agrandir

Le général à la retraite Andrew Leslie

Photo Graham Hughes, PC

Le général à la retraite Andrew Leslie a transformé l'attaque des conservateurs sur ses frais de déménagement en une tentative de recruter de nouveaux militants libéraux, vendredi, lors d'un discours prononcé à Montréal au congrès national du parti.

M. Leslie, qui dirigé la mission canadienne en Afghanistan et qui agit maintenant comme conseiller politique du chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a une fois de plus pourfendu le gouvernement Harper pour ce qu'il a décrit comme une basse attaque partisane contre lui et sa famille.

Le réseau CTV a obtenu la semaine dernière des documents du gouvernement qui montrent que le général a facturé 72 000 $ aux contribuables pour déménager à quelques rues de chez lui. Il se prévalait alors d'un programme fédéral qui permet aux militaires qui ont servi pendant plus de 20 ans d'être ainsi remboursés pour un dernier transfert à leur retraite.

Le ministre de la Défense, Rob Nicholson, a décrit ces frais comme étant « très excessifs » et de témoigner « clairement d'un manque de jugement ».

Mais le général à la retraite a souligné que ce programme était géré par le gouvernement Harper lui-même. Il a accusé les troupes du premier ministre d'avoir orchestré cette manoeuvre pour se venger du fait qu'il avait décidé de joindre les libéraux plutôt que les conservateurs.

À sa retraite, a-t-il dit, « j'ai eu des conversations avec plusieurs partis politiques sur les manières potentielles que je pourrais servir le Canada. L'an dernier, j'ai pris ma décision. Je voulais joindre une équipe motivée à servir les Canadiens. »

Mais il a noté que certains, en particulier les conservateurs, ont semblé mal digérer sa décision.

« Je veux leur dire : "Écoutez... ce n'est pas vous, c'est moi!" a-t-il lancé à la blague. Mais après cette dernière semaine, soyons honnêtes : c'était vraiment eux. »

« C'était une attaque partisane destinée à décourager d'autres comme moi ou comme vous à joindre l'équipe de Justin parce que certaines personnes ont peur de l'esprit d'optimisme et de dur labeur et d'espoir qu'il représente », a-t-il ajouté.

« Pour ceux qui regardent à la télévision, si vous n'aimez pas ce que vous voyez, alors joignez-vous à nous. Nous ne jetons pas les gens sous l'autobus, puis reculons et repassons sur eux encore une fois. Ce n'est tout simplement pas correct. Ce n'est tout simplement pas Canadien. » 

M. Leslie, dont la candidature est pressentie dans la circonscription d'Ottawa-Orléans, a affirmé que les évènements des derniers jours l'avaient rendu encore plus déterminé à s'impliquer dans la cause libérale et le service public. Mais il a précisé qu'il n'avait pas encore d'annonce à faire à ce sujet.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer