Ottawa ne ferme pas la porte à la demande de Québec de se retirer avec compensation de la subvention canadienne à l'emploi, a déclaré mercredi le ministre de l'Emploi Jason Kenney.

LA PRESSE CANADIENNE

Le ministre a adouci le ton, au lendemain d'un budget fédéral qui indiquait que la subvention pour la formation de la main-d'oeuvre serait en place le 1er avril, avec ou sans les provinces.

Il répète que le fédéral veut continuer à négocier pour trouver un terrain d'entente avec toutes les provinces.

En ce qui concerne Québec, M. Kenney a dit que la province avait clairement exprimé sa préférence et qu'à ce moment-ci, aucune option n'était exclue dans le cadre des négociations.

La veille, le ministre des Finances Jim Flaherty avait clairement exprimé son impatience envers les provinces qui recevaient de l'argent d'Ottawa pour la formation de la main-d'oeuvre, mais qui n'obtenaient pas de résultats satisfaisants.

Québec dénonce depuis le budget de l'an dernier le programme fédéral, qu'elle considère être une ingérence dans sa juridiction.