Source ID:; App Source:

Arrestation de Saulie Zajdel: surprise au Parti conservateur

Saulie Zajdel a été arrêté lundi matin.... (Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Saulie Zajdel a été arrêté lundi matin.

Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse

Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
Ottawa, Ontario

Les arrestations de l'UPAC à Montréal font des vagues qui ont atteint Ottawa, lundi matin, en raison de l'arrestation de Saulie Zajdel, qui a été candidat pour le Parti conservateur aux dernières élections fédérales.

L'homme fait face à cinq chefs d'accusation, incluant fraude envers le gouvernement, abus de confiance et actes de corruption, des gestes qui remonteraient à ses jours comme conseiller municipal à Montréal.

M. Zajdel a été arrêté dans le cadre de l'opération «Méandre», la même qui vise le maire de Montréal Michael Applebaum.

Il a été candidat dans la circonscription montréalaise de Mont-Royal en 2011, mais avait perdu face au libéral Irwin Cotler.

Le Parti conservateur a fait savoir lundi que l'arrestation de leur ex-candidat a été une «surprise».

Le porte-parole de la formation politique, Fred DeLorey, a indiqué que rien n'avait fait surface lors des vérifications effectuées, et que l'homme n'avait rien dévoilé.

«S'il a violé des lois d'une quelconque façon, il devra faire face aux conséquences de ses actes», a ajouté M. DeLorey.

Les conservateurs avaient beaucoup misé sur M. Zajdel pour remporter leur premier siège sur l'Île de Montréal.

M. Zajdel avait aussi fait parler de lui car il avait été embauché comme «conseiller régional» par le bureau du ministre du Patrimoine canadien, James Moore, après sa défaite électorale. Il travaillait au bureau régional des ministres à Montréal. M. Zajdel devait agir comme agent de liaison auprès des communautés culturelles, afin de les aider avec leurs demandes en lien avec les programmes de Patrimoine Canada.

Il avait été accusé par le Parti libéral d'agir comme un «député fantôme» dans la circonscription de M. Cotler, et d'être payé par les fonds publics pour préparer sa prochaine campagne électorale.

Les conservateurs avaient aussi mené un sondage téléphonique qui laissait entendre que M. Cotler allait démissionner sous peu. Après une plainte de M. Cotler sur ces fausses allégations, le président de la Chambre des communes avait condamné cette pratique jugée trompeuse, mais avait déclaré ne pas avoir le pouvoir de punir le Parti conservateur.

M. Zajdel avait démissionné de ce poste en mars 2012.

Récemment, en mars dernier, le ministre James Moore était l'invité d'honneur d'un lunch organisé par l'Association conservatrice de la circonscription de Mont-Royal.

Lundi, M. Cotler, qui avait été indigné des manoeuvres des conservateurs, a refusé de jeter la pierre à son ex-adversaire.

«J'ai appris l'arrestation de Saulie Zajdel aux nouvelles ce matin. Toute personne a droit à la présomption d'innocence, et je n'ai donc aucun commentaire pendant que l'enquête policière se poursuit», a transmis par courriel le député libéral.

Contacté par La Presse Canadienne, le fils de M. Zajdel, Mike, a déclaré que la famille ne voulait pas faire de commentaire.

La période ciblée par l'opération «Méandre» va de 2006 à 2011 et repose essentiellement sur l'obtention d'autorisations et d'appuis politiques concernant deux projets immobiliers à Montréal, dans l'arrondissement Côte-des-Neiges - Notre-Dame-de-Grâce, a fait savoir l'Unité permanente anticorruption (UPAC).

Saulie Zajdel a été conseiller municipal de Montréal de 1986 à 2009.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer