Source ID:; App Source:

Affaire Duffy: le comité d'enquête diffusera les travaux sur le web

Mike Duffy a démissionné du caucus conservateur après... (Photo Chris Wattie, Reuters)

Agrandir

Mike Duffy a démissionné du caucus conservateur après qu'il eut été révélé que le chef de cabinet de Stephen Harper, Nigel Wright, lui avait signé un chèque de plus de 90 000$ afin qu'il rembourse des allocations de logement injustifiées.

Photo Chris Wattie, Reuters

Fannie Olivier
La Presse Canadienne
Ottawa

Le comité chargé d'examiner les dépenses du sénateur Mike Duffy ouvre ses portes, dans un geste hors du commun.

Maintenu sous pression avec des attaques sur sa crédibilité, le comité chargé d'examiner les dépenses du sénateur Mike Duffy ouvre ses portes dans un geste hors du commun.

La Régie interne du Sénat, qui se rencontre normalement à huis clos, a affiché un avis de convocation pour une réunion ultérieure en après-midi mardi, rencontre qui sera diffusée sur le web et ouverte aux journalistes.

M. Duffy a démissionné du caucus conservateur après qu'il eut été révélé que le chef de cabinet de Stephen Harper, Nigel Wright, lui avait signé un chèque de plus de 90 000 $ afin qu'il rembourse des allocations de logement injustifiées. Le sénateur avait lui-même exprimé le souhait de voir les délibérations du comité être publiques.

Mais la crédibilité du comité a elle-même été attaquée au cours des derniers jours pour avoir rendu un rapport qui aurait été modifié afin d'adoucir les critiques à l'égard de M. Duffy. Les sections concernant les autres sénateurs dont les dépenses de logement ont été étudiées - Patrick Brazeau et Mac Harb - n'ont pas été altérées.

Les libéraux ont par ailleurs réclamé la semaine dernière la démission du sénateur conservateur David Tkachuk de son poste de président de ce comité, l'accusant d'ingérence dans ce dossier.

Dans une entrevue au magazine Maclean's, M. Tkachuk avait admis avoir discuté avec M. Wright de la révision des dépenses du sénateur Duffy étudiées par le comité. Lors de la période de questions au Sénat mardi, M. Tkachuk a cependant nuancé: il a en effet demandé à M. Wright des conseils d'ordre «général», mais il ne s'est pas fait dicter le contenu du rapport.

Harper aux Communes

Simultanément aux Communes, Stephen Harper a répondu en Chambre pour la première fois aux questions de ses adversaires politiques au sujet de la controverse.

Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair a assailli le premier ministre de questions très précises sur ce qu'il savait de l'entente entre MM. Duffy et Wright.

Fidèle à ses déclarations précédentes, M, Harper a répété qu'il avait appris l'existence du chèque émis par M. Wright le 15 mai, après que l'information eut fait surface dans les médias.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer