Le Canada boycottera les travaux de la conférence de l'ONU sur le désarmement pendant qu'ils seront présidés par l'Iran, a annoncé mardi Ottawa, déplorant «un grave dysfonctionnement au sein des Nations Unies».

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'Iran doit assumer la présidence tournante de la conférence, qui se tient à Genève, du 27 mai qu 23 juin.

«Cela tourne en dérision les questions touchant le désarmement ainsi que le désir sincère du monde entier de faire des progrès», a affirmé le porte-parole du ministère canadien des Affaires étrangères Rick Roth, dans un communiqué.

«En Irak, en Syrie, au Liban et ailleurs, le régime (iranien) oeuvre directement contre les objectifs mondiaux en matière de désarmement, et il porte atteinte aux principes fondamentaux» de la conférence, a-t-il ajouté.

Les États-Unis ont annoncé lundi qu'ils n'auraient pas d'ambassadeurs pour les représenter lors de la présidence de l'Iran.

Soixante-cinq États, dont l'Iran, participent à la Conférence sur le désarmement, seul forum multilatéral de la communauté internationale sur ce sujet. La présidence tournante assure l'agenda et le bon déroulement des débats.