Le nouveau chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, devrait annoncer mercredi des changements dans sa garde rapprochée, dont la nomination de Cyrus Reporter au poste névralgique de chef de cabinet.

Mis à jour le 17 avr. 2013
JOËL-DENIS BELLAVANCE ET HUGO DE GRANDPRÉ LA PRESSE

M. Reporter, avocat de 45 ans qui travaille pour la firme Dentons Canada LLP à Ottawa, est originaire de la Colombie-Britannique. Parfaitement bilingue, il jouit d'une solide réputation dans les troupes libérales. Il a notamment été proche collaborateur de l'ancien ministre de la Justice Allan Rock, dans les années 90. Il a aussi participé à toutes les batailles électorales des libéraux depuis 1997, en occupant diverses fonctions au bunker électoral ou en participant à la tournée du chef d'un bout à l'autre du pays.

Il était l'un des principaux conseillers du nouveau chef durant la course à la direction qui s'est terminée dimanche.

M. Trudeau devrait faire cette annonce ce matin aux députés et sénateurs réunis à l'occasion de la première rencontre du caucus libéral qu'il présidera en tant que chef.

Les noms d'autres collaborateurs s'ajouteront à l'équipe en cours d'élaboration. Le directeur des communications n'aurait pas encore été choisi. La Québécoise Kate Monfette, attachée de presse de Justin Trudeau durant la campagne, restera quant à elle en poste. Mike McNair s'occupera de stratégie politique alors que Katie Telford, qui dirigeait la campagne de Justin Trudeau au cours des derniers mois, pilotera maintenant les préparatifs en vue des élections générales de 2015.

Des collaborateurs de longue date

Gerald Butts et Robert Asselin, deux des principaux conseillers du nouveau chef durant la course, devraient continuer à s'impliquer, mais de l'extérieur. M. Asselin, qui a contribué dans le passé aux campagnes de Stéphane Dion et de Michael Ignatieff, enseigne les sciences politiques à l'Université d'Ottawa. Il se spécialise notamment dans la stratégie politique et la rédaction de discours.

À titre de chef de cabinet, Cyrus Reporter devra pour sa part veiller au bon fonctionnement du bureau du chef du troisième parti à la Chambre des communes et contribuer aux plans de reconstruction du parti en prévision des prochaines élections.

Connaissant très bien plusieurs acteurs influents de l'époque des gouvernements libéraux de Jean Chrétien et de Paul Martin (Eddie Goldenberg, Brian Tobin, Allan Rock, Art Eggleton, Ralph Goodale ou Anne McLellan, par exemple), le nouveau chef pourra solliciter leurs conseils, au besoin.

Un organisme bénéficie des pubs négatives

Les publicités négatives diffusées par le Parti conservateur sur Justin Trudeau depuis mardi semblent avoir profité à au moins un organisme: la Fondation canadienne du foie (FCF). Les images du faux défilé de mode montrées dans la vidéo avaient été filmées lors d'une soirée-bénéfice de la FCF à Ottawa, en 2011. Le numéro du chef libéral, dans lequel on le voit enlever sa chemise à la manière d'un strip-teaseur, avait aidé à amasser près de 2000 $ pour les maladies du foie.

Le Parti libéral du Canada a répondu aux publicités en invitant ses membres à contribuer à sa caisse ou à faire un don à la fondation. La porte-parole de la FCF a évalué «que le montant généré à la suite de toute la couverture médiatique a plus que triplé celui amassé» par le numéro de M. Trudeau ce soir-là.