Le Canada a condamné mardi, par la voix de son ministre des affaires étrangères, le nouvel essai nucléaire nord-coréen, dans lequel il voit une «attitude irresponsable», un «signe de provocation» et une «grave menace pour la stabilité et la sécurité de la région».

Publié le 12 févr. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

De telles actions sont «encore plus inadmissibles» du fait que «le peuple nord-coréen meurt de faim et il est privé de sa dignité humaine fondamentale, au moment même où le régime de Pyongyang gaspille des ressources limitées», a déclaré le chef de la diplomatie canadienne John Baird dans un communiqué.

«Le Canada travaillera avec ses partenaires de la communauté internationale à l'adoption de mesures et de sanctions appropriées contre le régime voyou de la Corée du Nord», conclut-il.

Inquiétude chez les Américains

La Corée du Nord constitue par ailleurs une «menace sérieuse» pour les États-Unis, a indiqué le secrétaire américain à la Défense sortant Leon Panetta, commentant le troisième essai nucléaire de Pyongyang survenu quelques heures plus tôt.

«Nous avons vu ce que la Corée du Nord a fait ces dernières semaines avec un tir de missile et maintenant un essai nucléaire», a déclaré M. Panetta devant le personnel du Pentagone lors d'une cérémonie d'adieux à quelques jours de son départ.

«La Corée du Nord représente une menace sérieuse pour les États-Unis et nous devons nous y préparer», a-t-il ajouté.

La Corée du Nord a procédé mardi à son troisième essai nucléaire, d'une puissance bien supérieure aux deux précédents et avec un engin miniaturisé selon ses dires, un acte de défiance condamné par la communauté internationale.