La liste des candidats à la direction du Parti libéral du Canada (PLC) devrait se préciser très prochainement: le parti donne aujourd'hui le coup d'envoi officiel de la course.

Publié le 14 nov. 2012
LA PRESSE CANADIENNE

Au moins une candidate doit profiter de cette date pivot pour annoncer officiellement qu'elle se lance dans la mêlée. Il s'agit de l'ancienne députée ontarienne Martha Hall Findlay, qui vient tout juste de terminer de payer les dettes qu'elle avait contractées lors de la course de 2006.

Mme Hall Findlay fait son annonce en Alberta, une province profondément conservatrice, qui boude les libéraux depuis des lustres.

Après le célèbre député de Papineau et fils d'ancien premier ministre Justin Trudeau, elle est la seconde figure connue du public à faire le saut.

D'autres candidats - qui n'ont toutefois jamais occupé de siège au Parlement - ont déjà annoncé leur intention de se lancer: l'avocat d'Ottawa David Bertschi, le procureur de Vancouver Alex Burton, l'économiste ontarien Jonathan Mousley, l'ancien président de l'aile de la Colombie-Britannique du PLC David Merner ainsi que l'avocate torontoise et mère de la demi-soeur de M. Trudeau, Deborah Coyne.

D'autres élus pourraient toutefois annoncer leur candidature, comme Marc Garneau et Joyce Murray. Au bureau du député de Westmount-Ville-Marie, on indique que M. Garneau est toujours en réflexion.

La course sera marquée de cinq débats, le premier à Vancouver le 20 janvier. Les candidats croiseront ensuite le fer à Winnipeg, dans la région de Toronto, à Halifax et enfin à Montréal.

Les membres en règle, mais aussi les simples partisans inscrits auprès du PLC, pourront commencer à voter le 6 avril. Le successeur du chef intérimaire Bob Rae sera officiellement connu le 14 avril à Ottawa.