Le Canada expulse les diplomates syriens à l'instar d'autres pays occidentaux.

ASSOCIATED PRESS

Le ministre des Affaires étrangères, John Baird, en a fait l'annonce dans un commniqué publié mardi. Il soutient que les représentants de la Syrie ne seront pas les bienvenus tant que leurs maîtres à Damas continueront de perpétrer des actes haineux et meurtriers.

Le Canada a ainsi ordonné l'expulsion des diplomates syriens encore en poste à Ottawa. Ces personnes et leurs familles auront cinq jours pour quitter le pays.

Un autre diplomate, actuellement en Syrie en attente de son affectation à Ottawa, est interdit d'entrée.

Selon le ministre, la décision du Canada s'inscrit dans le cadre d'un effort coordonné avec ses partenaires les plus proches, qui ont pris des dispositions similaires.

Le gouvernement canadien est d'avis que le régime de Bachar el-Assad poursuit sans relâche une campagne de violence barbare qu'il convient de condamner.

La fin de semaine dernière, plus d'une trentaine d'enfants de moins de 10 ans ont péri dans un massacre commis à Houla, qui a fait une centaine de morts.

Le ministre Baird affirme que le Canada est aux premiers rangs de la campagne visant à isoler Assad et son régime sur la scène internationale et à atténuer les effets d'une crise humanitaire qui ne cesse de s'aggraver.