Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jack Layton, qui s'est posé comme le défenseur de la classe moyenne pendant la campagne électorale, a semblé éprouver un malaise en pénétrant dans la somptueuse nouvelle résidence officielle dont il a hérité à la suite des élections du 2 mai.

LA PRESSE CANADIENNE

M. Layton et sa femme, la députée Olivia Chow, ont emménagé mercredi à Stornoway, la résidence officielle du leader de l'opposition officielle du gouvernement fédéral.

Jack Layton est le premier chef néo-démocrate de l'histoire à poser ses pénates dans cette luxueuse demeure de 34 chambres située à Rockcliffe, un quartier huppé de la capitale.

M. Layton et Mme Chow ont attendu près d'un mois avant de récupérer les clés de la maison. Lorsqu'ils ont fait le tour du propriétaire, mercredi, Jack Layton a agi comme s'il était un simple visiteur.

Il a tenu à rappeler aux journalistes que sa résidence personnelle se trouvait toujours à Toronto.

M. Layton et sa femme considèrent qu'il s'agit d'un «privilège» et d'un «honneur» de se retrouver à Stornoway.

«Nous avons hâte de visiter cette magnifique résidence historique et de pouvoir y loger pendant les sessions parlementaires», a affirmé le chef néo-démocrate.

«Nous continuerons à vivre à Toronto avec la mère d'Olivia, comme nous le faisons depuis des années», a-t-il cependant précisé.

Un stratège néo-démocrate a plaidé que l'attitude détachée de M. Layton pouvait s'expliquer par le fait qu'«il ne s'agit pas de sa maison, mais bien de celle de la population canadienne».

«Il ne considère pas qu'elle lui revient de droit», a affirmé le stratège.