Le député nouvellement élu Guy Caron sera le président du caucus du Québec pour le Nouveau parti démocratique (NPD), a appris La Presse Canadienne.

Mis à jour le 25 mai 2011
Stéphanie Marin LA PRESSE CANADIENNE

Il a été choisi par ses collègues mercredi, alors que les députés néo-démocrates se sont réunis en caucus régionaux, tout de suite après le premier caucus officiel du Parti en tant qu'opposition officielle, qui a rassemblé ses 103 élus.

Le député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques aura la responsabilité de représenter le plus grand caucus provincial du NPD, qui compte 59 députés québécois.

Il aura ainsi pour tâche de présider les réunions des députés du Québec, mais aussi de rapporter leurs préoccupations et priorités au caucus néo-démocrate national.

Thomas Mulcair, le seul député néo-démocrate au Québec avant la dernière élection, demeure le lieutenant politique de Jack Layton pour la province.

M. Caron a délogé le Bloc québécois de cette circonscription du Bas-du-Fleuve qui lui était fidèle depuis 1993.

Il l'a emporté avec une forte majorité, soit plus de 5000 voix, sur le député sortant, le bloquiste Claude Guimond.

Même s'il vient tout juste d'être élu le 2 mai dernier, M. Caron n'en était pas à sa première campagne ni à ses débuts avec le NPD. Il s'agissait de la quatrième fois qu'il tentait de se faire élire député à Ottawa sous les couleurs du parti.

Au moment de l'élection, M. Caron était recherchiste et économiste au Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier, où il était responsable des questions ayant trait à l'industrie forestière.

Il a aussi travaillé dans le passé pour la Fondation canadienne de relations raciales et le Conseil des Canadiens, où il s'est occupé des relations canado-américaines et des soins de santé.

Résidant de Gatineau en Outaouais, il a déjà indiqué son intention de déménager dans son comté, à Rimouski, où il est né.