Le Canada veut que Mouammar Kadhafi quitte le pouvoir, a déclaré mardi le ministre de la Défense Peter MacKay, tout en laissant entendre que le mandat de l'ONU ne permettait pas de le considérer comme une cible pour les forces engagées en Libye.

Publié le 22 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE



«Sans aucun doute, nous voulons tous que Mouammar Kadhafi parte, qu'il quitte l'appareil du pouvoir. Qu'il cesse de constituer une menace pour son propre pays, pour sa population civile», a dit M. MacKay sur la chaîne publique CBC.

«Ceci dit, notre participation est définie par les limites et les sanctions arrêtées par les Nations unies», a ajouté le ministre, répondant à une question sur une éventuelle frappe ciblée contre le dirigeant libyen.

Il a réaffirmé que l'Otan serait le choix adéquat pour prendre la direction de la suite de la mission, tout en ajoutant qu'il n'était pas clair quand cela pourrait arriver.

Enfin, le ministre de la Défense a indiqué que les avions de chasse canadiens basés en Sicile, qui ont effectué leur première sortie en Libye lundi, devaient en faire une autre mardi.