L'itinéraire détaillé de la visite royale rendu public mardi midi confirme que la Reine Elizabeth II ne visitera pas le Québec.

Hugo de Grandpré LA PRESSE

La reine d'Angleterre fera plutôt un saut de puce au-dessus de la province, entre son arrivée à Halifax le 28 juin, et son séjour de quatre jours à Ottawa, à partir du 30.

À son premier jour dans la capitale, la reine dévoilera une statue du musicien d'origine montréalaise, Oscar Peterson, au Centre national des arts. Elle participera également à des activités de la fête du Canada. Mais il n'est pas prévu qu'elle traverse l'un des ponts qui mènent au Québec, à un jet de pierre du Parlement.

Après Ottawa, la reine Elizabeth II se rendra au Manitoba, puis encore en Ontario, avant de quitter le pays, le 6 juillet.

Lors de leur visite à Montréal en novembre dernier, le prince Charles et son épouse Camilla avaient été accueillis par des manifestants et des unités anti-émeutes avaient été déployées dans le centre-ville.

«Il n'y a pas de lien entre les manifestations et l'itinéraire qui a été décidé», a cependant affirmé Caroline Marchildon, coordonatrice des relations avec les médias au ministère du Patrimoine.

«C'est une planification entre le gouvernement fédéral, les gouvernements territoriaux et provinciaux et le Palais de Buckingham, en fonction de plusieurs critères, dont des anniversaires et événements d'envergure, et une notion d'équité, à savoir à combien de temps remontent les dernières visites à un endroit donné.»

>>> Pour joindre Hugo de Grandpré: hdegrand@lapresse.ca