Source ID:; App Source:

Les partis de l'opposition s'indignent

(Ottawa) Les trois partis de l'opposition ont uni une fois de plus leur voix pour critiquer la décision de Stephen Harper de nommer 18 nouveaux sénateurs à quelques jours de Noël.

Le NPD a même fait appel à la gouverneure générale Michaëlle Jean pour qu'elle refuse de confirmer ces nominations, à tout le moins d'ici à ce que Stephen Harper soumette son gouvernement minoritaire à un vote de confiance à la Chambre des communes à la fin janvier.

 

Le chef du Parti libéral, Michael Ignatieff, a affirmé que cette vague de nominations démontre que les Canadiens ne peuvent croire les promesses de M. Harper, rappelant au passage l'engagement formel du premier ministre de ne nommer que des sénateurs élus au Sénat.

«M. Harper n'a cessé de dire qu'il ne nommerait jamais de sénateurs, et il l'a répété lors de la dernière campagne. Les Canadiens ne comprennent pas pourquoi il revient toujours sur sa parole», a affirmé M. Ignatieff dans un communiqué.

M. Ignatieff s'est également interrogé sur le moment choisi pour faire ces nominations. Il a rappelé que M. Harper a suspendu les travaux parlementaires pour éviter un vote sur une motion de confiance qui aurait pu entraîner la chute de son gouvernement. «En nommant 18 sénateurs à un moment où le Parlement ne siège pas, Stephen Harper montre qu'il ne mérite pas la confiance des Canadiens. M. Harper sait qu'il n'a pas la confiance de la Chambre des communes», a-t-il plaidé.

Le député bloquiste Pierre Paquette a fait écho aux propos de M. Ignatieff.

«Rien ne justifie ce geste choquant. Il n'y avait pas d'urgence à combler ces 18 postes au Sénat maintenant. S'il l'a fait, c'est qu'il pense qu'il va perdre le pouvoir à la fin janvier. Ça sent l'opportunisme et la partisanerie», a dit M. Paquette à La Presse.

Pour sa part, le député néo-démocrate de Hamilton-Centre, David Christopherson, a soutenu que ces nominations sont «hypocrites et antidémocratiques».

«Stephen Harper continue de dire aux gens de se serrer la ceinture. Mais ces 18 sénateurs non élus coûteront aux contribuables plus de6 millions par année. Quand les conservateurs vont-ils pratiquer ce qu'ils prêchent? Ces 18 nominations sont du pur patronage qui démontre qu'en ce qui concerne la création d'emplois, M. Harper s'inquiète davantage de récompenser ses amis conservateurs que créer des emplois pour le vrai monde.»

 




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer