(Ottawa) Le Canada semble en passe de respecter les directives de l’OTAN en matière de dépenses militaires d’ici la fin de la décennie, a déclaré vendredi le ministre de la Défense, Bill Blair, notamment en raison de l’augmentation des investissements dans l’Arctique, près de sa frontière commune avec la Russie, alors que la région se réchauffe rapidement en raison du changement climatique.

Après que la Russie a annexé la péninsule ukrainienne de Crimée en 2014, les alliés de l’OTAN ont convenu de mettre un terme aux coupes budgétaires et de consacrer 2 % de leur produit intérieur brut (PIB) à la défense d’ici dix ans.

Le Canada y consacrait à peine 1 % de son PIB à l’époque.

Bill Blair a indiqué qu’il s’attend à ce que les dépenses de défense du Canada atteignent au moins 1,75 % du PIB d’ici 2029, mais que d’autres investissements, notamment le remplacement de la flotte sous-marine vieillissante du pays ou l’achat de systèmes intégrés de défense aérienne et de missiles, pousseraient probablement ce chiffre au-delà des 2 % recommandés.

Selon les plus récentes données de l’OTAN, le Canada consacrerait 1,33 % de son PIB à son budget militaire.

De plus, M. Blair a affirmé qu’en étroite coordination avec les alliés, un groupement tactique dirigé par le Canada en Lettonie est en train d’être étendu à la taille d’une brigade.

« Je pense que cela nous amène inévitablement à plus de 2 % des dépenses de défense. Mais j’ai du travail à faire pour pouvoir exprimer cela à la fois à mon propre pays et à nos alliés », a-t-il déclaré.

Le Canada prévoit également d’acheter des avions de surveillance et des hélicoptères, ainsi que de réapprovisionner ses réserves de munitions.

« Notre pays se trouve à un moment charnière. Notre souveraineté et notre sécurité ne sont plus garanties par notre situation géographique », a soutenu Bill Blair. Le Canada est entouré de trois océans et a pour voisin le plus grand allié de l’OTAN, les États-Unis.

« Mais le nouvel environnement de menace, la plus grande accessibilité de notre Arctique, les nouvelles technologies et les actions de nos adversaires nous ont appris que nous devons être prêts », a-t-il déclaré aux journalistes en marge d’une réunion des ministres de la Défense de l’OTAN à Bruxelles, en Bel

Sur le réseau social X, le ministre Blair a annoncé plus tôt vendredi matin que le gouvernement faisait don de 900 drones construits au Canada pour renforcer les capacités de défense de l’Ukraine.

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré qu’il s’attend à ce qu’environ deux tiers des 32 pays membres de l’alliance consacrent cette année 2 % de leur PIB à leur budget de défense, contre seulement trois pays il y a dix ans.