(Ottawa) Les conservateurs fédéraux demandent à la communauté juive d’une circonscription de Toronto d’envoyer au premier ministre Justin Trudeau un message pour sa « trahison » en votant pour le candidat conservateur à la prochaine élection partielle.

Les électeurs de Toronto-St. Paul’s choisiront un nouveau député le 24 juin pour remplacer la ministre libérale de longue date Carolyn Bennett, qui a pris sa retraite en décembre dernier après 26 années à occuper ce siège.

Justin Trudeau est à la traîne dans tous les principaux sondages. Les observateurs politiques surveillent pour voir si cette tendance aura un impact sur les résultats dans ce château fort libéral depuis les années 1990.

Les conservateurs tentent d’en profiter. Le parti a récemment envoyé une lettre aux électeurs de la circonscription détaillant ce qu’il appelle le « silence » de Justin Trudeau face à la montée de la « haine envers les Juifs » depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas l’automne dernier.

La lettre signée par la cheffe adjointe Melissa Lantsman, partagée à La Presse Canadienne par un membre de la communauté juive, indique que les électeurs doivent envoyer au premier ministre « un message sur sa trahison de la communauté juive » en votant pour le Parti conservateur du Canada (PCC) à cette élection partielle.

« Nous ne pouvons plus nous permettre d’avoir des dirigeants qui restent silencieux face à cette menace existentielle », peut-on lire dans la lettre de Mme Lantsman, qui est elle-même juive.

Elle y accuse Justin Trudeau de « silence d’indifférence, de silence de lâcheté et de silence de complicité » et de « susciter une vague d’antisémitisme qui met en danger les communautés juives ».

Elle déplore que le premier ministre « s’entoure de députés qui appellent à un cessez-le-feu inconditionnel à Gaza » et qu’il « refuse d’agir par principe et de soutenir Israël ».

« C’est votre chance d’envoyer un message à Justin Trudeau et de lui dire que vous êtes indigné par son silence qui nous menace tous. En votant pour le candidat conservateur de gros bon sens, Don Stewart, vous pouvez envoyer à Justin Trudeau un message sur sa trahison envers notre communauté juive. »

La lettre invite le destinataire à lire un code QR sur l’enveloppe s’il compte voter pour le Parti conservateur. Ce code mène à un site qui demande de remplir un formulaire intitulé « Let’s bring it home » (« Ramenons-le à la maison ») avec ses informations personnelles. Le slogan fait référence au « Let’s Bring Theme Home » (Ramenons-les à la maison) des familles des otages.

Ni le PCC ni le bureau du chef Pierre Poilievre n’ont répondu aux questions quant à savoir si la lettre était destinée aux électeurs juifs ou si elle était diffusée plus largement.

Le Parti libéral a déclaré jeudi dans un communiqué avoir été informé de la lettre par l’équipe locale de la campagne électorale, ce qui a entraîné « un certain nombre d’appels d’électeurs juifs » de « tout le spectre politique ».

Ceux qui ont appelé « se sont sentis visés par la lettre des conservateurs et sont préoccupés par le fait qu’ils politisent une question aussi importante », a fait savoir le porte-parole Parker Lund.

« Le gouvernement libéral a été très clair sur le fait que la montée de l’antisémitisme est très préoccupante et inacceptable, et qu’elle doit cesser », a-t-il ajouté.

Les données du recensement de 2021 montrent que Toronto-St. Paul’s est la circonscription comptant la cinquième plus grande proportion de résidents juifs au pays, avec 15 %.