De passage en Estrie à l’occasion de la fête du Canada, le candidat à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC) et ancien premier ministre du Québec, Jean Charest, a tenu à se faire rassurant, une semaine après l’invalidation de l’arrêt historique Roe contre Wade par la Cour suprême des États-Unis en indiquant qu’un éventuel gouvernement conservateur avec lui à sa tête ne restreindrait pas les droits des femmes.

Publié le 2 juillet
La Tribune

Jean Charest croit que cet enjeu doit être évoqué clairement. « C’est un sujet qui touche directement les droits des femmes. Je suis pro-choix. Tous ceux qui voteront pour le leadership sauront où je me situe sur cet enjeu. J’ai dit clairement qu’il n’était pas question pour mon gouvernement de revenir ou de restreindre les droits des femmes. »

Lisez la suite sur le site de La Tribune