(Ottawa) Le président de l’Ukraine a remercié samedi le Canada pour le prêt de 120 millions visant à aider l’économie du pays à faire face au renforcement militaire russe à sa frontière.

Mis à jour le 22 janvier
La Presse Canadienne

Volodymyr Zelensky a publié un communiqué par l’entremise de l’ambassade ukrainienne à Ottawa pour affirmer que ce prêt représente un autre exemple du « partenariat exemplaire » entre les deux pays.

Le communiqué, écrit par le chargé d’affaires ukrainien au Canada, Andrii Bukvych, exprime la gratitude du pays envers le Canada pour l’appui financier que celui-ci lui accorde en collaboration avec ses partenaires internationaux. L’Ukraine remercie aussi le Canada d’avoir qualifié toute agression russe de « totalement inacceptable ».

« Le Canada renforce son appui ferme à l’Ukraine en contribuant à sa résilience financière », a écrit M. Bukvych.

Le Canada compte plus de 1,3 million habitants ayant des origines ukrainiennes, au troisième rang mondial derrière l’Ukraine et la Russie, selon les données du recensement de 2016.

Les mouvements de troupes russes à la frontière ukrainienne font craindre une invasion, mais la Russie nie en avoir l’intention.

L’Ukraine se dit optimiste de recevoir de l’aide technique pour résister aux cyberattaques et d’obtenir du financement pour l’exportation.

« Nous souhaitons obtenir l’aide technique pertinente des agences canadiennes, compte tenu des cyberattaques contre les infrastructures de l’Ukraine », a souligné M. Bukvych.

Vendredi matin, l’Ukraine s’était montrée plus exigeante, réclamant des armes et des sanctions plus sévères envers la Russie.

Le premier ministre fédéral Justin Trudeau a indiqué vendredi que ce prêt répondait à une demande d’aide du gouvernement ukrainien.

Blinken parle à Joly

Un porte-parole du secrétariat d’État américain a confirmé samedi qu’Antony Blinken avait discuté la veille de la situation avec la ministre des Affaires étrangères du Canada, Mélanie Joly.

Ils ont notamment parlé des efforts visant à encourager la Russie à choisir la voie diplomatique pour réduire les tensions en Europe de l’est.

« Le secrétaire Blinken a souligné l’appui inébranlable des États-Unis envers la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine. Nous sommes prêts à coordonner des sanctions massives contre la Russie qui subira un lourd tribut si elle continue d’agresser l’Ukraine », a déclaré Ned Price.