(Québec) La cheffe Dominique Anglade réhabilite le député Pierre Arcand en le nommant chef du caucus libéral. L’ex-chef intérimaire avait été mis sur la touche parce qu’il était allé à la Barbade pendant les Fêtes alors que la Santé publique recommandait de rester à la maison. Il avait réintégré le cabinet fantôme qu’en mai seulement.

Fanny Lévesque
Fanny Lévesque La Presse

Le député de Mont-Royal–Outremont présidera le caucus libéral alors que les élus s’apprêtent à regagner le chemin du Parlement. La rentrée parlementaire de l’automne marque également le début de l’année préélectorale. Les changements apportés dans ce contexte dans les rangs libéraux ne sont pas anodins.

Le député Pierre Arcand, qui avait occupé les fonctions de chef intérimaire de la formation après la défaite de Philippe Couillard en 2018, est réputé pour être un leader apprécié et respecté de ses camarades. Il avait cependant été puni en perdant ses responsabilités (Transport et Métropole) après son séjour à la Barbade.

La cheffe libérale avait qualifié la décision « d’erreur de jugement » de la part de son député vétéran. Il avait finalement pu réintégrer le cabinet fantôme en mai, alors qu’il s’est vu confier les responsabilités Énergie et Ressources naturelles - qu’il conserve toujours -, lui qui a occupé ce portefeuille dans le gouvernement Couillard.

Au moment du rabattage des cartes, après le voyage dans les Antilles, c’est Enrico Ciccone qui a hérité des Transports. Cette responsabilité revient désormais à André Fortin, qui demeure par ailleurs leader parlementaire de la formation politique.

L’enjeu des transports promet d’être un sujet chaud de l’automne alors que les libéraux s’opposent au projet du troisième lien du gouvernement Legault.

Alors que la cheffe libérale disait en juin vouloir marquer la « fin de cycle » où « la vision comptable » a toujours été principalement considérée en proposant une économie « où le progrès social et environnemental se conjuguent », le député Monsef Derraji ajoute l’Économie à son arc - autrefois aux mains de Carlos Leitão.

Le député de Nelligan sera donc porte-parole en matière d’Économie, PME, Emploi, Travail, Recherche et Innovation. M. Leitão gagne les Finances publiques, qui étaient à André Fortin, et conserve la Lutte contre les changements climatiques.

L’ex-ministre de la Santé Gaétan Barrette conserve ses responsabilités (Administration gouvernement, Conseil du trésor, Éthique, Transformation numérique et Intégrité des marchés publics), mais on lui confie Relations intergouvernementales canadiennes dans le contexte de l’élection fédérale.

La cheffe Anglade apporte sinon peu de changements au reste de son cabinet fantôme. Marwah Rizqy conserve Éducation et Capitale-Nationale, Marie Montpetit reste à la Santé et Services sociaux et Isabelle Melançon à l’Environnement. Christine St-Pierre conserve Culture et Communications mais l’Immigration va à Saul Polo.

Le caucus du PLQ

  • Dominique Anglade : Cheffe de l’opposition officielle, Responsable de la Charte des régions
  • André Fortin : Leader parlementaire de l’opposition officielle, Transports
  • Monsef Derraji : Leader parlementaire adjoint de l’opposition officielle, Économie, PME, Emploi, Travail, Recherche et Innovation
  • Filomena Rotiroti, Whip en chef de l’opposition officielle, Tourisme
  • Pierre Arcand : Président du caucus de l’opposition officielle, Énergie et Ressources naturelles
  • Gaétan Barrette : Administration gouvernementale et pour le Conseil du trésor, Éthique, Transformation numérique, Intégrité des marchés publics et Relations intergouvernementales canadiennes
  • Frantz Benjamin : Métropole
  • David Birnbaum : Santé mentale et relations avec les Québécois d’expression anglaise
  • Francine Charbonneau : Forêts, Faune, Parcs, Formation professionnelle et Éducation aux adultes
  • Enrico Ciccone : Jeunesse, Sports et Loisirs, Saines habitudes de vie, Lutte contre l’intimidation
  • Hélène David : Enseignement supérieur et Protection de la langue française
  • Gregory Kelley : Affaires autochtones
  • Carlos J. Leitão : Finances publiques et Lutte contre les changements climatiques
  • Jennifer Maccarone : Solidarité sociale, Lutte à la pauvreté, Clientèle vivant avec un handicap ou le spectre de l’autisme, Communauté LGBTQ2, Diversité et Inclusion
  • Isabelle Melançon : Environnement et Condition féminine
  • Marie Montpetit : Santé et Services sociaux
  • Nicole Ménard : Relations internationales et Francophonie
  • Marie-Claude Nichols : Affaires municipales et Habitation
  • Saul Polo : Immigration et Lois professionnelles
  • Marwah Rizqy : Éducation et Capitale-Nationale
  • Paule Robitaille : Agriculture
  • Jean Rousselle : Sécurité publique
  • Monique Sauvé : Aînés et Proches aidants
  • Christine St-Pierre : Culture et communications
  • Marc Tanguay : Famille, Justice, Réforme du mode de scrutin et Accès à l’information
  • Lise Thériault : Entrepreneuriat féminin et Protection des consommateurs
  • Kathleen Weil : Protection de la jeunesse