(Ottawa) Le chef du NPD estime que le Fonds de la taxe sur l’essence fédéral, qui offre aux municipalités de l’argent pour les projets d’infrastructure, devrait être doublé afin de stimuler la reprise économique locale.

La Presse Canadienne

Jagmeet Singh a fait cette proposition, aux allures d’engagement électoral, lors d’une réunion virtuelle, vendredi, avec les maires des plus grandes villes du Canada.

Le Fonds de la taxe sur l’essence est l’un des rares mécanismes dont dispose le gouvernement fédéral pour transférer des sommes directement aux municipalités, sans passer par les provinces. Mais ce financement doit aller à des projets d’immobilisations, pas pour boucler les budgets de fonctionnement des villes. Cette année, le Fonds a versé 2,2 milliards aux municipalités.

Or, M. Singh a soutenu vendredi que ce financement devrait être doublé pour les quatre prochaines années, en créant un Fonds de relance économique pour les municipalités.

Dans un communiqué, le chef du NPD affirme que la pandémie a été difficile pour les municipalités et que le gouvernement fédéral devrait leur donner des outils pour se remettre rapidement sur pied.

« Pendant des années, on a demandé aux municipalités de faire plus avec moins, a indiqué M. Singh vendredi. La pandémie a affecté nos municipalités et nous devons leur donner les outils nécessaires pour qu’elles se remettent rapidement sur pied. »

L’idée de doubler le Fonds de la taxe sur l’essence n’est pas nouvelle. Les libéraux avaient doublé ce transfert direct aux municipalités en 2019, pour le porter à 4,4 milliards, alors que les provinces, selon Ottawa, tardaient à approuver les projets d’infrastructure et ralentissaient le flux, souvent critiqué, d’argent fédéral pour les travaux.

Alors que la pandémie a eu de graves impacts sur les budgets des municipalités l’an dernier, les libéraux ont décidé en juin de leur verser d’un seul coup les sommes du Fonds de la taxe sur l’essence, afin que l’argent atteigne plus rapidement les coffres des hôtels de ville.