(Québec ) Le Parti québécois (PQ) reporte l’élection de son prochain chef au mois d’août et modifie grandement les règles de sa course à la direction en raison de la pandémie de COVID-19.

Hugo Pilon-Larose Hugo Pilon-Larose
La Presse

En conférence de coordination, vendredi, le parti a statué que le prochain chef qui succédera à Jean-François Lisée sera élu par scrutin téléphonique et par internet entre le 24 et le 28 août. Le résultat du vote sera connu le 28 août, alors qu’il devait être annoncé le 19 juin. Entre-temps, le chef intérimaire Pascal Bérubé continuera d’assumer le leadership du parti.

Les deux débats, dont le premier devait avoir lieu le 17 avril prochain, sont également reportés. Ils auront finalement lieu entre le 1er mai et le 20 août. Les lieux et les dates des débats ne sont pour l’instant pas spécifiés.

Les militants qui souhaitent se lancer dans la course ont désormais jusqu’au 30 avril pour déposer leur bulletin de candidature, ainsi que les droits d’entrée exigés (25 000 $) et les 2000 signatures de membres. À l’heure actuelle, six candidats ont confirmé leur intérêt : l’humoriste Guy Nantel, le député Sylvain Gaudreault, l’avocat Paul St-Pierre Plamondon, l’enseignant Frédéric Bastien, l’homme d’affaires Laurent Vézina et l’avocate Gloriane Blais.

Plus tôt vendredi, le Parti libéral du Québec (PLQ) a pour sa part suspendu sa course jusqu’à nouvel ordre en raison de la pandémie de coronavirus.