Paul St-Pierre Plamondon a officiellement lancé sa campagne pour la course à la chefferie du Parti québécois mardi soir, au Lion d’or, à Montréal.

Janie Gosselin Janie Gosselin
La Presse

« Il n’y a pas de dilemme entre la prise du pouvoir et l’indépendance », a dit M. St-Pierre Plamondon devant une foule de partisans.

L’avocat de formation et militant mise sur la question de la souveraineté.   Il a d’ailleurs choisi le « oui » comme slogan pour sa campagne.

Il compte lancer une consultation populaire pour mener à l’indépendance si le PQ est porté au pouvoir. C’est la deuxième fois que l’homme de 42 ans brigue la direction du PQ. Il s’était lancé dans la course en 2016, après le départ de Pierre Karl Péladeau. C’est Jean-François Lisée qui l’avait remporté.

M. St-Pierre Plamondon avait tenté de se faire élire aux dernières élections provinciales, en 2018, dans la circonscription de Prévost, mais avait été défait par Marguerite Blais.