(Québec) Le député du gouvernement Legault dans la circonscription de Rivière-du-Loup–Témiscouata, Denis Tardif, est exclu du caucus de la Coalition avenir Québec (CAQ). L’élu est plongé dans l’embarras pour avoir festoyé mercredi dans une microbrasserie de sa région, ne respectant pas la distanciation de deux mètres, multipliant les accolades et marchant sans masque.

Hugo Pilon-Larose Hugo Pilon-Larose
La Presse

Dans une vidéo prise à son insu et qui a été rendue publique jeudi par TVA, M. Tardif apparaît éméché, accompagné de trois autres personnes autour d’une table. Mercredi était la dernière journée où les bars et les restaurants du Bas-Saint-Laurent étaient ouverts avant de fermer pour la période des Fêtes.

« La situation est inquiétante au Québec. Le réseau de la santé est sous pression. Bien qu’en zone orange, nous pouvions être entre amis à la table, en tant que député, j’aurais dû montrer l’exemple et limiter mes contacts », a affirmé M. Tardif dans une déclaration transmise aux médias de sa région.

« Comme tout le monde, je me dois de respecter les consignes, ce que je m’efforce de faire à l’habitude. Cette soirée n’aurait pas dû avoir lieu, c’était une erreur, et je tiens à m’en excuser sincèrement. Cette situation ne se reproduira plus », a-t-il ajouté.

Au cabinet du premier ministre François Legault, on considère que M. Tardif a commis une « grosse erreur de jugement ». Exclu du caucus, le député caquiste perd aussi ses responsabilités de président de séance, et donc l’indemnité additionnelle qu’il touchait par conséquent.

« Nous prenons la situation très au sérieux. Notre réseau de la santé est extrêmement sous pression et des vies sont en jeu. À un moment particulièrement critique de cette deuxième vague, pendant lequel nous demandons des efforts supplémentaires à toute la population, nous sommes d’avis que nos élus doivent être les premiers à se comporter selon les règles établies », a affirmé jeudi le whip du gouvernement, Éric Lefebvre.

Cet incident survient alors que le gouvernement encourage les Québécois à limiter leurs contacts et que le Québec amorce un nouveau cycle de confinement. La province a franchi jeudi la barre des 1000 hospitalisations causées par le coronavirus, alors que 1855 nouveaux cas de COVID-19 et 22 décès supplémentaires s’ajoutent au bilan.

— Avec Tommy Chouinard, La Presse