Les trois députés du Bloc québécois qui avaient été en contact avec leur leader parlementaire Alain Therrien, testé positif à la COVID-19 la semaine dernière, ont finalement reçu un diagnostic négatif, a annoncé le parti politique fédéral jeudi soir.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

Les élus concernés étaient la députée de Repentigny, Monique Pauzé, le député de Rivière-du-Nord, Rhéal Fortin, et la députée de Saint-Jean, Christine Normandin.

« Ils demeureront en isolement préventif, conformément aux règles de la Santé publique », a néanmoins indiqué l’attachée de presse de la formation, Carolane Landry, dans une déclaration.

Le leader parlementaire du Bloc québécois, Alain Therrien, avait reçu vendredi un diagnostic positif. Il s’est immédiatement placé en isolement dans sa résidence personnelle, dans la circonscription de La Prairie.

M. Therrien avait notamment rencontré plus tôt le leader parlementaire du Parti libéral, Pablo Rodriguez, ainsi que son homologue conservateur, Gérard Deltell, lors d’une rencontre tenue dans une pièce fermée. Le whip en chef de l’Opposition, Blake Richards, avait aussi eu des contacts avec le bloquiste.

Ces élus n’ont toutefois pas été identifiés comme « personnes à risque » à l’issue d’une enquête de la Santé publique, a confirmé Carolane Landry, puisque la distanciation et le port du masque étaient bien respectés.

Le Bloc n’en est pas à son premier cas de COVID-19. Plus tôt cet automne, en septembre, le chef du Bloc, Yves-François Blanchet, avait lui aussi contracté la maladie, ce qui l’a empêché d’être physiquement présent pour la rentrée parlementaire. Sa femme Nancy Déziel, qui est aussi conseillère municipale à la Ville de Shawinigan avait peu avant dévoilé qu’elle avait contracté le virus.

Une quarantaine de personnes – surtout des élus et du personnel – avaient aussi participé à un caucus bloquiste, le 8 septembre dernier, à Saint-Hyacinthe. Peu après, la découverte d’un cas positif chez un employé avait forcé l’ensemble plusieurs personnes sur place à se placer en isolement volontaire.