À l’instar de plusieurs entreprises et institutions partout dans le monde, le gouvernement du Québec suspend ses placements publicitaires sur Facebook pour le mois de juillet.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Cette annonce du gouvernement Legault survient dans la foulée d’un mouvement lancé pour dénoncer le manque d’encadrement de la plateforme Facebook, sur lequel circulent un grand nombre de messages et de propos à caractère raciste, haineux et discriminatoire.

Cette décision s’applique à l’ensemble des ministères et organismes du gouvernement du Québec.

L’initiative vise à faire pression sur l’entreprise américaine pour qu’elle encadre mieux le genre de messages qu’on lui reproche de partager.

« Par ce geste, le gouvernement du Québec souhaite démontrer l’importance qu’il accorde à la lutte contre le racisme ainsi qu’à l’accès à une information juste et de qualité. D’aucune façon le gouvernement ne tolère la circulation de messages racistes, haineux et discriminatoires. Le premier ministre invite également les sociétés d’État à emboîter le pas au mouvement », déclare-t-on par communiqué.

Le 15 juin dernier, le premier ministre du Québec a annoncé la création du Groupe d’action contre le racisme, présidé par les ministres Lionel Carmant et Nadine Girault, pour l’élaboration d’une série de mesures efficaces afin de lutter contre le racisme. Des recommandations devront être déposées dès l’automne, afin que des changements durables soient instaurés le plus rapidement possible.