(Ottawa) Les conservateurs fédéraux demandent une enquête sur la décision du gouvernement libéral de confier à un organisme de bienfaisance international la gestion d’un programme de 900 millions destiné à aider les étudiants pendant la pandémie de COVID-19.

La Presse canadienne

Dans une lettre adressée dimanche à la vérificatrice générale, Karen Hogan, les conservateurs affirment que la décision de « sous-traiter » la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant à WE Charity mine la capacité du Parlement à surveiller le programme.

Ils notent également les liens antérieurs du premier ministre Justin Trudeau avec l’organisation.

M. Trudeau a défendu la semaine dernière la décision d’engager WE Charity pour administrer le programme malgré les liens du groupe avec le premier ministre et sa femme, qui anime l’une des baladodiffusions de l’organisation.

PHOTO ADRIAN WYLD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Les cofondateurs Craig (à gauche) et Marc Kielburger présentent le premier ministre Justin Trudeau et Sophie Grégoire Trudeau lors des célébrations de la Journée UNIS à Ottawa, en 2015.

M. Trudeau a dit que la décision d’utiliser WE Charity a été prise par la fonction publique non partisane, et non par lui.

La bourse offre aux étudiants admissibles jusqu’à 5000 $ en retour d’un bénévolat auprès d’organisations à but non lucratif, aidant à amortir l’impact de la pandémie de COVID-19.