(Québec) Couronnée cheffe du Parti libéral du Québec, il y a un mois, Dominique Anglade, a procédé à la composition de son nouveau « cabinet fantôme ». Le député André Fortin devient leader parlementaire de l’opposition officielle et Gaétan Barrette, qui a occupé le devant de la scène des débats sur le projet de loi 61 la semaine dernière, perd le Conseil du trésor, qui passe aux mains de Marwah Rizqy.

Fanny Lévesque Fanny Lévesque
La Presse

Ce n’est pas une surprise que la nouvelle cheffe de l’opposition officielle procède à des ajustements des rôles au sein de la députation libérale. Le « cabinet fantôme » établit essentiellement les responsabilités de chaque député.

L’ex-chef intérimaire, Pierre Arcand, hérite des dossiers de la Métropole et du Transport.

C’est Gaétan Barrette qui était jusque-là porte-parole en matière de Transports ainsi que du Conseil du Trésor. Le député de La Pinière obtient plutôt les affaires « immigration, infrastructure, éthique et marchés publics ». La députée Marwah Rizqy conserve une partie de l’Éducation et obtient la responsabilité du Conseil du trésor.

PHOTO JACQUES BOISSINOT, LA PRESSE CANADIENNE

André Fortin devient leader parlementaire de l'opposition officielle.

L’Enseignement supérieur sera sous la responsabilité de la députée Christine St-Pierre. La députée Marie Montpetit, qui était à l’Environnement, prend du galon et s’occupera désormais de la Santé, précédemment sous la responsabilité du député de Pontiac, André Fortin. Ce dernier n’est pas en reste alors qu’il devient le leader parlementaire de la formation politique – une fonction qu’occupait Marc Tanguay – et obtient les Finances publiques, dont Carlos Leitão était le porte-parole.

Le député de Robert-Baldwin sera maintenant responsable de l’Économie et de la Lutte aux changements climatiques. Marc Tanguay sera porte-parole à la « justice, famille, accès à l’information et réforme du mode de scrutin ». La députée Isabelle Melançon conserve la Culture et les Communications, en plus d’ajouter le Tourisme et la Condition féminine à ses responsabilités.

PHOTO JACQUES BOISSINOT, LA PRESSE CANADIENNE

Gaétan Barrette perd la responsabilité du Conseil du trésor.

« Avec ces changements importants, nous présentons aux Québécoises et Québécois une opposition officielle unie et prête à prendre un nouveau départ. Ce cabinet fantôme envoie un message clair au gouvernement : nous allons continuer de défendre l’intérêt de toutes les Québécoises et de toutes les Québécoises », a fait valoir la cheffe Dominique Anglade dans un communiqué.

Autre changement, la directrice générale et organisatrice du Parti libéral, Véronyque Tremblay quitte ses fonctions. « J’ai envie d’un nouveau défi. Je vais poursuivre mon travail avec notre super équipe jusqu’à ce que mon successeur soit nommé », a-t-elle écrit mardi sur Twitter.

Voici la liste des porte-parole dans les divers domaines d’intervention de l’État

•André Fortin, député de Pontiac : Leader parlementaire et Finances publiques

•Hélène David, députée de Marguerite-Bourgeoys : Présidente du caucus et Langue française

•Filomena Rotiroti, députée de Jeanne-Mance–Viger : Whip en chef

•Monsef Derraji, député de Nelligan : Leader parlementaire adjoint, Petites et moyennes entreprises, Innovation, Travail et Emploi

•Pierre Arcand, député de Mont-Royal–Outremont : Transports et Métropole

•Gaétan Barrette, député de La Pinière : Immigration, Infrastructures, Éthique et Marchés publics

•Frantz Benjamin, député de Viau : Environnement et Dossiers jeunesse

•David Birnbaum, député de D’Arcy-McGee : Relations intergouvernementales canadiennes, Francophonie canadienne et Santé mentale

•Francine Charbonneau, députée de Mille-Îles : Formation professionnelle et aux adultes et Forêt, Faune et Parcs

•Enrico Ciccone, député de Marquette : Sports, Loisirs, Saines habitudes de vie, Lutte à l’intimidation, Capitale-Nationale et responsable de l’Est du Québec

•Gregory Kelley, député de Jacques-Cartier : Affaires autochtones et Relations avec les Québécois d’expression anglaise

•Carlos J. Leitão, député de Robert-Baldwin : Économie et Lutte aux changements climatiques

•Jennifer Maccarone, députée de Westmount–Saint-Louis : Diversité et Inclusion, LGBTQ2 et Clientèles vivant avec un handicap ou avec le spectre de l’autisme

•Isabelle Melançon, députée de Verdun : Culture et Communications, Tourisme, Condition féminine et responsable de l’Ouest-du-Québec

•Nicole Ménard, députée de Laporte : Relations internationales

•Marie Montpetit, députée de Maurice-Richard : Santé

•Marie-Claude Nichols, députée de Vaudreuil : Affaires municipales et Habitation

•Saul Polo, député de Laval-des-Rapides : Énergie et Ressources naturelles

•Marwah Rizqy, députée de Saint-Laurent : Éducation, Administration gouvernementale et Conseil du trésor

•Paule Robitaille, députée de Bourassa-Sauvé : Solidarité sociale et Lutte à la pauvreté

•Jean Rousselle, député de Vimont : Sécurité publique et Agriculture

•Monique Sauvé, députée de Fabre : Aînés

•Christine St-Pierre, députée d’Acadie : Enseignement supérieur

•Marc Tanguay, député de LaFontaine : Justice, Famille, Accès à l’information et Réforme du mode de scrutin

•Lise Thériault, députée d’Anjou–Louis-Riel : Protection des consommateurs et Entrepreneuriat féminin

•Kathleen Weil, députée de Notre-Dame-de-Grâce : Protection de la jeunesse et Lois professionnelles