(Ottawa) Le premier ministre albertain Jason Kenney accorde son vote de confiance au candidat Erin O’Toole et décoche au passage une flèche à l’endroit de Peter MacKay, qui est considéré favori dans la course à la direction du Parti conservateur.

Mélanie Marquis
Mélanie Marquis La Presse

« C’est le leadership dont nous avons besoin », a tranché le ténor du mouvement conservateur dans un communiqué transmis jeudi après-midi.

« Erin O’Toole respecte chaque composante de notre grande coalition. Tous les conservateurs seront acceptés dans un parti dirigé par Erin », écrit-il, disant avoir longtemps réfléchi à cette décision d’appuyer un candidat.

PHOTO ANDREW VAUGHAN, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Le candidat à la direction du Parti conservateur, Erin O’Toole

Il a été convaincu par la « passion pour nos anciens combattants », l’« éthique de travail remarquable », le « gros bon sens » et sa « profonde compréhension des défis auxquels sont confrontés les pays occidentaux et notre secteur énergétique » de son ancien collègue.

Ce dernier, par ailleurs, peut gagner des sièges partout au Canada, notamment en conquérant les électeurs des centres urbains et des banlieuse qui ont boudé les conservateurs lors de la dernière campagne électorale, plaide Jason Kenney.

Mais surtout, il saura unir le Parti conservateur, car il « respecte chaque composante de notre grande coalition », et que « tous les conservateurs seront acceptés dans un parti dirigé par Erin », fait valoir le dirigeant albertain.

Il y va ensuite d’une critique à l’endroit du meneur dans les sondages, Peter MacKay : « Personne ne verra ses convictions personnelles décrites comme des « albatros puants » sous la direction d’Erin O’Toole ».

Dans la foulée de la défaite conservatrice, Peter MacKay avait employé cette expression (« stinking albatrosses ») pour décrire comment les enjeux sociaux comme l’avortement et le mariage entre personnes du même sexe avaient plombé la campagne d’Andrew Scheer.

Le prochain chef du Parti conservateur sera choisi le 27 juin prochain.

Au total, huit candidats au total briguent le poste : Peter MacKay, les députés Erin O’Toole, Marilyn Gladu et Derek Sloan, l’attaché politique Rudy Husny, l’homme d’affaires Rick Peterson, l’avocate Leslyn Lewis ainsi que l’ingénieur Jim Karahalios.