(Ottawa) Un militant enthousiaste est la deuxième personne à annoncer publiquement qu’il sera de la course à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC).

Catherine Lévesque
La Presse canadienne

Rodolphe Husny, qui a été candidat conservateur en 2011 et en 2015 dans Outremont, confirme qu’il compte être sur les rangs pour tenter de succéder à Andrew Scheer.

M. Husny, qui travaillait au bureau de M. Scheer encore la semaine dernière, dit avoir informé son chef de sa décision.

Bilingue, au fait des besoins des militants et du parti, il estime avoir les compétences nécessaires pour se porter candidat.

Son nom s’ajoute à celui de Bryan Brulotte, un organisateur politique et homme d’affaires, qui a lui aussi confirmé dans les derniers jours qu’il compte se lancer dans la course à la direction.

D’autres noms plus connus devraient rapidement les éclipser.

L’ancien premier ministre du Québec, Jean Charest, a confirmé au Devoir son intérêt pour la direction du PCC. La nouvelle avait été rapportée par Radio-Canada d’abord, puis La Presse canadienne ensuite.

PHOTO ADRIAN WYLD, LA PRESSE CANADIENNE

Jean Charest

Des politiciens de l’Ouest souhaitent aussi voir l’ancienne chef conservatrice par intérim, Rona Ambrose, se lancer dans la course.

M. Scheer a annoncé la semaine dernière qu’il allait démissionner, mais qu’il restera comme chef par intérim jusqu’à l’élection de son successeur.