(Ottawa) Le gouvernement Trudeau augmentera de près de 1000 $ le montant personnel de base que les Canadiens peuvent empocher sans payer d’impôts à compter de l’an prochain.

Joël-Denis Bellavance Joël-Denis Bellavance
La Presse

Le montant personnel de base (MPB) passera donc de 12 298 $ à 13 229 $ en 2020, a confirmé lundi le ministre des Finances Bill Morneau, qui compte ainsi mettre en œuvre une des promesses électorales des libéraux avant la fin de l’année.

D’ici 2023, le MPB devrait graduellement passer à 15 000 $, offrant ainsi aux contribuables une réduction moyenne de 300 $ du fardeau fiscal dans le cas d’une personne seule et de 600 $ dans le cas d’une famille, a précisé la ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances, Mona Fortier, qui accompagnait M. Morneau pour l’annonce.

Comme il s’agit d’une mesure budgétaire, cette réduction d’impôt fera l’objet d’un vote de confiance puisque les libéraux de Justin Trudeau sont minoritaires à la Chambre des communes. Résultat : ils auront besoin de l’appui d’au moins un autre parti reconnu aux Communes pour l’adopter et se maintenir au pouvoir.

Cette réduction d’impôt sera progressivement réduite pour les personnes dont le revenu net est supérieur à 150 473 $ en 2020. Les libéraux tiennent mordicus à éviter que les mieux nantis au pays obtiennent une réduction de leur fardeau fiscal – une politique qu’ils ont maintenue depuis qu’ils sont arrivés au pouvoir en 2015.

« Aujourd’hui, nous proposons une aide supplémentaire pour la classe moyenne et ceux qui travaillent fort pour en faire partie, car nous savons que lorsque la classe moyenne se porte bien, tout le monde en profite », a affirmé le ministre Morneau.

Le grand argentier du pays, qui doit rencontrer ses homologues provinciaux la semaine prochaine à Ottawa, a aussi indiqué qu’il compte faire une mise à jour économique et financière avant la fin de l’année.

Le Parti conservateur a pressé dimanche le gouvernement Trudeau a faire une telle mise à jour au motif que l’économie canadienne montre des signes inquiétants de ralentissement.