(Ottawa) Une autre tuile s’abat sur le chef du Parti conservateur Andrew Scheer, qui n’arrive pas à mettre fin à la grogne de ses troupes depuis la défaite électorale du 21 octobre dernier.

Joël-Denis Bellavance Joël-Denis Bellavance
La Presse

Ed Fast, un député conservateur de la Colombie-Britannique qui a été ministre du Commerce international dans l’ancien gouvernement de Stephen Harper, a refusé un poste de critique au sein du cabinet fantôme d’Andrew Scheer. La raison ? Le chef conservateur doit s’entourer d’une équipe de députés qui appuient son leadership, a-t-il fait savoir vendredi.

« M. Scheer et moi avons récemment eu une conversation quant au rôle que je pourrais jouer au sein de son cabinet fantôme et j’ai exprimé mon désir de ne pas en faire partie », a affirmé M. Fast dans une déclaration.

PHOTO ADRIAN WYLD, THE CANADIAN PRESS

Ed Fast est le premier député conservateur à exprimer publiquement des réserves au sujet du leadership d’Andrew Scheer.

« M. Scheer a le droit de s’entourer d’une équipe qui appuie sans réserve son leadership. Je compte demeurer actif dans les affaires de notre caucus et de travailler à faire en sorte que le gouvernement de Justin Trudeau rende des comptes pour ses décisions », a-t-il ajouté.

M. Fast devient ainsi le premier député conservateur à exprimer publiquement des réserves au sujet du leadership d’Andrew Scheer. Le chef conservateur a dévoilé dans un communiqué vendredi la liste de son cabinet fantôme au complet.

Durant la course au leadership remportée par M. Scheer en mai 2017, M. Fast avait appuyé le député conservateur de l’Ontario Erin O’Toole, qui est arrivé bon troisième.

Même si la liste des ténors du parti qui réclament sa démission s’allonge, Andrew Scheer a clairement fait savoir jeudi qu’il compte rester à la barre du navire conservateur, du moins jusqu’à ce que les membres du parti s’expriment sur son leadership lors du congrès national prévu à Toronto en avril.

« Je reste pour mener le combat ; les Canadiens nous ont élus pour le mener. J’ai l’appui de mon équipe, j’ai l’appui de notre caucus, j’ai l’appui de millions de Canadiens. Ce n’est pas le temps des chicanes internes politiques », a-t-il tranché en conférence de presse dans le foyer de la Chambre des communes.

Mais le chef conservateur a refusé de fixer un seuil minimum lors du vote de confiance à venir pour rester aux commandes du parti. « Je vais demander aux membres un mandat clair pour continuer », s’est-il borné à dire après avoir annoncé qu’il confie le poste de chef adjointe à Leona Alleslev, une députée transfuge venue des libéraux. L’élue de la région de Toronto a traversé le parquet de la Chambre pour joindre les rangs des conservateurs en septembre 2018.

Le jour même où M. Scheer tenait ces propos, on a appris qu’un ancien proche collaborateur de Stephen Harper, Kory Teneycke, a lancé une pétition nationale pour le forcer à tirer sa révérence avant le congrès national d’avril. « Les conservateurs québécois et canadiens méritent mieux », affirme-t-on en haut de cette pétition bilingue, soutenue par le groupe nommé « Conservative Victory » et appuyée l’ancien député John Reynolds ainsi que le fondateur du groupe Canada Proud et Ontario Proud, Jeff Ballingall.

« Afin de permettre aux conservateurs de gagner, nous avons besoin d’un chef capable de représenter le mouvement conservateur moderne », indique-t-on aussi sur cette pétition.

En fin de journée, jeudi, une autre ancienne proche collaboratrice de Stephen Harper, Jenny Byrne, a aussi soutenu que M. Scheer doit tirer les conclusions qui s’imposent et démissionner. « Il semble qu’Andrew Scheer veut demeurer chef. Mais je ne crois pas que ce soit dans son meilleur intérêt ou dans le meilleur intérêt du parti. […] Les gens ne croient pas qu’il peut battre Justin Trudeau aux prochaines élections », a-t-elle affirmé à l’émission Power and Politics de CBC News Network.

Dans son cabinet fantôme, M. Scheer a décidé de confier le poste de critique en matière d’affaires intergouvernementales au député de la région de Québec Gérard Deltell. Voici la liste complète des députés qui font partie du cabinet fantôme conservateur:

Ziad Aboultaif (Edmonton Manning, Alberta) - Gouvernement numérique

Dan Albas (Central Okanagan—Simillkameen—Nicola, British Columbia) - Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées

Mel Arnold (North Okanagan—Shuswap, British Columbia) - Pêches, des Océans et de la Garde côtière Canadienne

John Barlow (Foothills, Alberta) – Agriculture et de l’Agroalimentaire

Michael Barrett (Leeds—Grenville—Thousand Islands and Rideau Lakes, Ontario) – Éthique

Luc Berthold (Mégantic—L’Érable, Quebec) - Infrastructure et des Collectivités

James Bezan (Selkirk—Interlake—Eastman, Manitoba) - Défense nationale

Hon. Steven Blaney (Bellechasse—Les Etchemins—Lévis, Quebec) - Patrimoine canadien

Kelly Block (Carlton Trail—Eagle Creek, Saskatchewan) - Services publics et de l’Approvisionnement

Colin Carrie (Oshawa, Ontario) - Relations Canada-États-Unis et de l’Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l’Ontario

Hon. Michael Chong (Wellington—Halton Hills, Ontario) - Institutions démocratiques

James Cumming (Edmonton Centre, Alberta) - Petite entreprise et de la Promotion des exportations

Raquel Dancho (Kildonan—St. Paul, Manitoba) – Diversité et de l’Inclusion et de la Jeunesse

Chris d’Entremont (West Nova, Nova Scotia) - Langues officielles et de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique

Gérard Deltell (Louis-Saint-Laurent, Quebec) - Affaires intergouvernementales

Todd Doherty (Cariboo—Prince George, British Columbia) - Transports

Hon. Kerry-Lynne Findlay (South Surrey—White Rock, British Columbia) - Environnement et du Changement climatique

Cheryl Gallant (Renfrew—Nipissing—Pembroke, Ontario) - Anciens Combattants (associée) et de l’Initiative fédérale de développement économique pour le Nord de l’Ontario

Bernard Généreux (Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, Quebec) -Développement économique rural et de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Garnett Genuis (Sherwood Park—Fort Saskatchewan, Alberta) - Multiculturalisme

Marilyn Gladu (Sarnia—Lambton, Ontario) – Santé

Tracy Gray (Kelowna—Lake Country, British Columbia) -Commerce interprovincialRandy Hoback (Prince Albert, Saskatchewan) - Commerce international

Matt Jeneroux (Edmonton Riverbend, Alberta) – Infrastructure et des Collectivités (associé)

Pat Kelly (Calgary Rocky Ridge, Alberta) - Finances (associé)

Hon. Peter Kent (Thornhill, Ontario) – Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Stephanie Kusie (Calgary Midnapore, Alberta) - Famille, des Enfants et du Développement social

Hon. Mike Lake (Edmonton—Wetaskiwin, Alberta) - Développement international

Richard Lehoux (Beauce, Quebec) – Agriculture et de l’Agroalimentaire (associé)

Richard Martel (Chicoutimi—Le Fjord, Quebec) - Défense nationale (associé)

Phil McColeman (Brantford—Brant, Ontario) – Anciens Combattants

Cathy McLeod (Kamloops—Thompson—Cariboo, British Columbia) - Ressources naturelles (Foresterie et Mines)

Hon. Rob Moore (Fundy Royal, New Brunswick) - Justice et procureur général

Marty Morantz (Charleswood—St. James—Assiniboia—Headingley, Manitoba) - Revenu national

Glen Motz (Medicine Hat—Cardston—Warner, Alberta) - Sécurité publique et de la Protection civile (associé)

Hon. Erin O’Toole (Durham, Ontario) - Affaires étrangères

Pierre Paul-Hus (Charlesbourg—Haute-Saint-Charles, Quebec) - Sécurité publique et de la Protection civileHon.

Pierre Poilievre (Carleton, Ontario) - Finances et de la Commission de la capitale

Hon. Michelle Rempel Garner (Calgary Nose Hill, Alberta) - Industrie et du Développement économique

Blake Richards (Banff—Airdrie, Alberta) - Tourisme et de la Diversification économique de l’Ouest

Bob Saroya (Markham—Unionville, Ontario) - Conseil privé de la Reine pour le Canada

Jamie Schmale (Haliburton—Kawartha Lakes—Brock, Ontario) - Relations Couronne-Autochtones

Shannon Stubbs (Lakeland, Alberta) - Ressources naturelles

David Sweet (Flamborough—Glanbrook, Ontario) – Droits de la personne internationaux et de la Liberté de religion

Hon. Tim Uppal (Edmonton Mill Woods, Alberta) - Conseil du Trésor

Karen Vecchio (Elgin—Middlesex—London, Ontario) - Femmes et de l’Égalité des sexes

Gary Vidal (Desnethé—Missinippi—Churchill River, Saskatchewan) - Services aux Autochtones

John Williamson (New Brunswick Southwest, New Brunswick) – Travail

Hon. Alice Wong (Richmond Centre, British Columbia) - Aînés

Bob Zimmer (Prince George—Peace River—Northern Rockies, British Columbia) - Affaires du Nord et de l’Agence de développement économique du Nord