(Québec) Plus de 12 % des électeurs dans la circonscription de Jean-Talon, à Québec, ont déjà voté dimanche, selon le Directeur général des élections (DGE).

La Presse canadienne

Le scrutin de l’élection partielle n’est prévu que le 2 décembre, mais c’est dimanche et lundi que s’est déroulé le vote par anticipation. La journée de lundi n’a pas encore été comptabilisée.

Il faut dire que les partis politiques ne ménagent aucun effort pour tenter de remporter cette circonscription, qui comprend les secteurs de Sainte-Foy—Sillery—Cap-Rouge.

Château fort libéral, Jean-Talon pourrait cette fois tomber aux mains de la Coalition avenir Québec (CAQ). Il semble que la lutte se fera principalement entre la libérale Gertrude Bourdon et la caquiste Joëlle Boutin.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

La candidate libérale dans la circonscription de Jean-Talon, Gertrude Bourdon.

Du côté de Québec solidaire (QS), on assure que le candidat Olivier Bolduc pourrait créer la surprise. Le Parti québécois (PQ), lui, présente Sylvain Barrette.

Le DGEQ s’est réjoui lundi d’avoir atteint un taux de participation de 12,29 % pour la seule journée de dimanche. À titre comparatif, le taux de participation au vote par anticipation lors de la partielle du 8 mai 2015 dans Jean-Talon était de 15,36 %.

Il était de 7,03 % dans Gouin, lors de la partielle du 29 mai 2017, de 14,96 % dans Louis-Hébert, lors de la partielle du 2 octobre 2017, et de 10,22 % dans Roberval, lors de la partielle du 2 décembre 2018.

La circonscription de Jean-Talon a été laissée vacante à la suite du départ en août de l’ex-ministre libéral de l’Éducation Sébastien Proulx.