Dix personnes s’affronteront à l’occasion de l’élection partielle dans la circonscription de Jean-Talon, a annoncé le directeur général des élections du Québec, samedi.

La Presse canadienne

On retrouve parmi elles, la libérale Gertrude Bourdon, candidate malheureuse dans la circonscription de Louis-Hébert lors des élections d’octobre 2018. Deux autres candidats dans Jean-Talon, la caquiste Joëlle Boutin, et le péquiste Sylvain Barrette, tentent de nouveau leur chance.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

La caquiste Joëlle Boutin

Québec solidaire, arrivé bon troisième en 2018, sera représenté par Olivier Bolduc, lui-même ancien candidat du parti dans la circonscription de Chutes-de-la-Chaudières en 2014 et 2018.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Olivier Bolduc

La circonscription est une forteresse libérale, parfois ébréchée, depuis sa création en 1966. Aucun autre parti n’a réussi à y faire élire un candidat.

Au dernier scrutin provincial, l’ancien ministre de l’Éducation Sébastien Proulx avait réussi à conserver la circonscription dans le giron libéral, devançant son adversaire caquiste Joëlle Boutin par 1383 votes. Toutefois, M. Proulx a démissionné en août après avoir jonglé avec l’idée de se présenter dans la course à la direction du Parti libéral.

PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

L’ancien ministre de l’Éducation Sébastien Proulx a démissionné en août après avoir jonglé avec l’idée de se présenter dans la course à la direction du Parti libéral.

Le scrutin se déroulera le 2 décembre. Les électeurs pourront voter par anticipation les 24 et 25 novembre.