(Ottawa) Jagmeet Singh tente de se présenter comme la seule option capable de faire avancer des idées progressistes au Parlement canadien, même s’il compte moins de députés que le Bloc québécois.

Catherine Lévesque
La Presse canadienne

À la sortie de sa rencontre avec le premier ministre Justin Trudeau, jeudi, le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) a déclaré aux journalistes que le « choix » était clair entre le Parti conservateur et le NPD si le gouvernement libéral voulait faire progresser son programme.

M. Singh n’a pas mentionné le Bloc, qui a déjà confirmé sa collaboration pour toute mesure liée à la lutte aux changements climatiques par exemple.

M. Singh avait indiqué la veille qu’il n’excluait pas de voter contre le discours du Trône du gouvernement libéral. Sa rencontre de jeudi matin avec M. Trudeau ne lui a pas fait changer d’avis.

Même s’il dit avoir vu une « ouverture » du premier ministre sur des dossiers qui lui sont chers, comme un régime d’assurance-médicaments universel, M. Singh attendra de voir si son parti donnera son appui ou non au gouvernement à la première occasion.

M. Trudeau doit tenir une dernière rencontre avec les chefs de l’opposition vendredi. Il y rencontrera Elizabeth May, qui est restée chef parlementaire du Parti vert du Canada.