(Ottawa) Le caucus libéral se réunira jeudi à Ottawa pour la première fois depuis l’élection du 21 octobre.

Mélanie Marquis Mélanie Marquis
La Presse

Le whip sortant de la formation, Mark Holland, a convié les députés élus et défaits dans la capitale fédérale pour cette rencontre « informelle ».

Justin Trudeau, qui sera de retour de ses quelques jours de vacances passés à Tofino, en Colombie-Britannique, devrait y assister, a-t-on indiqué à son bureau.

On a par ailleurs confirmé lundi à La Presse que Katie Telford serait de retour à titre de chef de cabinet du premier ministre.

Son style de gestion a été critiqué par certains députés et ministres, qui lui reprochaient d’exercer une trop grande emprise sur l’agenda politique à Ottawa.

Des reproches du même ordre visaient Gerald Butts, qui était secrétaire principal de Justin Trudeau jusqu’à sa démission, dans la foulée de l’affaire SNC-Lavalin.

L’ancien bras droit du premier ministre était revenu mettre l’épaule à la roue pendant la campagne, mais ne sera quant à lui pas de retour.

Les libéraux ont fait élire 157 députés le 21 octobre dernier comparativement à 184 le 19 octobre 2015.

Ayant hérité d’un mandat minoritaire, Justin Trudeau devra trouver des façons de collaborer avec les autres partis.

À cet effet, il doit s’entretenir avec ses quatre vis-à-vis la semaine prochaine, a indiqué son bureau.

Caucus conservateurs

Les conservateurs seront aussi réunis en caucus cette semaine.

Celui de mercredi, qui se tiendra avec en toile de fond la question du leadership du chef Andrew Scheer, attire particulièrement l’attention.

Mais une autre rencontre, celle des sénateurs conservateurs, qui a lieu mardi, est digne de mention.

Car on y choisira alors un successeur à Larry Smith, qui a choisi de céder sa place comme leader de l’opposition.

Sur les blocs de départ figurent son collègue Don Plett, connu pour avoir régulièrement recours à des manœuvres dilatoires pour entraver les travaux de la chambre haute.

La composition de celle-ci a d’ailleurs encore une fois changé, lundi.

Un nouveau groupe sénatorial a en effet vu le jour : 11 membres « aux vues similaires » ont fondé le Groupe des sénateurs canadiens (GSC).

Ils seront libres « de prendre position et de voter sur une initiative gouvernementale ou parlementaire », a-t-il été annoncé par voie de communiqué.

Les membres fondateurs du GSC sont Josée Verner (QC), Doug Black (AB), Robert Black (ON), Larry W. Campbell (C.-B.), Stephen Greene (N.-É.), Diane F. Griffin (Î.-P.-É.), Elaine McCoy (AB), David Richards (N.-B.), Scott Tannas (AB), Pamela Wallin (SK) et Vernon White (ON).

Le groupe de sénateurs le plus nombreux demeure celui des indépendants (GSI) : ils sont 49 à siéger à la Chambre haute.

Les conservateurs forment l’opposition officielle avec 26 membres.

Répartition des sièges au Sénat

Groupe des sénateurs indépendants : 49
Parti conservateur du Canada : 26
Groupe des sénateurs canadiens : 11
Parti libéral du Canada : 9
Non affilié : 6
Sièges vacants : 4 (deux au Québec)
Total : 105
(Source : Sénat du Canada)