Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, juge « inacceptable » le fait qu’une adolescente de Victoriaville ait été poussée vers un mariage forcé par sa famille.

Ariane Lacoursière Ariane Lacoursière
La Presse

Vincent Larouche Vincent Larouche
La Presse

Dans un article paru hier, La Presse relatait l’histoire de cette jeune femme qui a échappé de peu à un mariage forcé il y a cinq mois.

« Ce genre de comportement familial, c’est des choses qui sont inacceptables, a dit le ministre hier. Mais les choses ont été prises en charge de façon adéquate. » 

Lionel Carmant a affirmé que la commission Laurent, commission spéciale indépendante sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, « progresse bien » et débutera sous peu.

La co-porte-parole de Québec solidaire Manon Massé a, quant à elle, félicité les intervenants impliqués dans le dossier.