(Ottawa) Le Nouveau parti démocratique (NPD) a terminé la dernière année en s’enfonçant davantage dans le rouge.

La Presse canadienne

Selon le bilan financier annuel du parti affiché sur le site Internet d’Élections Canada, la dette du NPD s’élevait à 4,5 millions à la fin de 2018.

Le bilan financier annuel du parti affiché sur le site Web d’Élections Canada indique qu’il avait terminé l’année 2018 avec un actif d’environ 4,7 millions et un passif total de 9,2 millions, ce qui signifie qu’il avait terminé l’exercice avec un actif net négatif de 4,5 millions.

Il s’agit de la troisième année consécutive où le parti a déposé un bilan financier annuel dans lequel l’actif total était inférieur au passif total.

Le NPD a terminé l’année 2017 avec un actif net négatif d’environ 3,1 millions.

Il s’agit également du pire bilan financier du parti depuis 2001, soit la première année pour laquelle les données sont disponibles en ligne.

Les conservateurs ont terminé l’année 2018 avec un actif net de 5,1 millions et les libéraux, de 1,7 million.

Le bilan révèle que les néodémocrates ont dépensé environ 1,4 million de plus que l’an dernier, son déficit d’exploitation étant à peu près identique à celui de 2017.

La situation financière difficile du NPD survient alors que la capacité du parti à recruter des candidats pour se présenter aux élections du 21 octobre est mise en doute.

Le chef néodémocrate, Jagmeet Singh, a déclaré vendredi à Québec qu’il comptait avoir des candidats dans 302 des 338 circonscriptions au cours de la semaine.

Mélanie Richer, une porte-parole du NPD, a déclaré que le bilan financier ne tenait pas compte de la valeur estimée de l’édifice portant le nom de Jack Layton, situé dans le centre-ville d’Ottawa. Un immeuble dont le parti est propriétaire et où est située sa permanence.

Le document indique que le bâtiment et le terrain sur lequel il se trouve avaient une valeur estimée d’environ 7,9 millions en mars 2018.

« Si Élections Canada fonctionnait comme n’importe quel cabinet comptable, cela se refléterait dans le montant de l’actif net », a soutenu Mme Richer dans une déclaration écrite transmise par courriel.

Mme Richer a également noté que les dons étaient en hausse l’an dernier, une tendance qui s’est poursuivie durant le premier semestre de 2019.

Le bilan financier annuel précise que le NPD a reçu environ 5,2 millions de ses sympathisants en 2018, soit environ 80 000 $ de plus que l’année précédente.

« Nous avons constamment dépassé nos prévisions depuis le début de l’année », a déclaré Mme Richer.

Le NPD a reçu environ 2,66 millions de contributions du 1er janvier au 30 juin de cette année.