(Ottawa) Le gouvernement Trudeau dément une histoire publiée dans le Jerusalem Post voulant que le Canada aurait conclu une entente avec les États-Unis pour accueillir 100 000 réfugiés palestiniens venant du Liban et de la Syrie.

Mélanie Marquis Mélanie Marquis
La Presse

«Nous avons communiqué avec le Jerusalem Post pour demander une correction de cette histoire», a écrit dans un courriel Mathieu Genest, l’attaché de presse du ministre de l’Immigration, Ahmed Hussen.

«Le Canada n’a pas conclu d’accord du genre avec les États-Unis, et aucun programme spécial n’est actuellement envisagé pour réinstaller des personnes du Liban ou de la Syrie», a-t-il poursuivi.

L’intervention canadienne a porté fruit, puisque le Jerusalem Post a depuis modifié son article. Celui-ci était fondé sur le texte d’un média arabe libanais, qui citait pour sa part «une source officielle dans l’une des factions palestiniennes».

Au bureau du ministre Hussen, on a parlé de «désinformation» pure et simple, assurant qu’«il n’y a aucune discussion à ce sujet». Et «lorsque de fausses informations circulent, comme dans le présent cas», on agit rapidement pour «fournir les faits», a-t-on indiqué.