André Parizeau défendra exclusivement le programme du Bloc Québécois s’il devient candidat aux élections fédérales dans Ahunstic-Cartierville sous la bannière bloquiste. Comme lui demandait son chef, sous peine de ne pas appuyer sa candidature, M. Parizeau a clairement affirmé samedi se dissocier de ses attaches au Parti communiste du Québec.

Marissa Groguhé Marissa Groguhé
La Presse

Un rassemblement d’investiture se tenait au Bar du coin du métro Henri-Bourassa en début d’après-midi samedi.

« À la demande de mon chef, je me dissocie publiquement du programme du Parti communiste », a dit André Parizeau, en conclusion d’un discours prononcé devant une quarantaine de partisans.

La controverse des derniers jours concernant les affiliations au PCQ de M. Parizeau ont pris trop d’ampleur, selon ce dernier. « Il n’a jamais été question que je fasse autre chose que de défendre programme du Bloc, a-t-il affirmé vendredi en mêlée de presse. Mais je ne pouvais pas renier mon passé. » Il est maintenant clair, a-t-il ajouté, que ce n’est pas ce qu’on lui demandait.

Quelles attaches conserve désormais André Parizeau avec le Parti communiste? Plus aucune, a-t-il signifié, même si c’était le cas « jusqu’à tout récemment ». « Je n’en ai plus [de liens avec le PCQ]. Je n’ai plus aucune responsabilité, je ne participe plus [aux] activités. » 

Un flou demeure toutefois, même à la suite de cette cérémonie d’investiture. André Parizeau ne sait pas encore si sa candidature sera rendue officielle par son chef et ne peut « qu’espérer » que les clarifications apportées samedi suffisent. « J’espère que le chef acceptera ma mise au point et me permettra d’avoir l’honneur d’être candidat dans Ahuntsic-Cartierville », a également dit M. Parizeau. 

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet

Yves-François Blanchet n’était d’ailleurs pas présent au rassemblement. Et le candidat potentiel n’a pas parlé au chef du Bloc depuis vendredi, a-t-il indiqué.

Puisque Anne Duceppe, cousine de Gilles Duceppe, n’a finalement pas déposé sa candidature pour briguer l’investiture, André Parizeau est le seul candidat. Le neveu de l’ex-premier ministre du Québec, Jacques Parizeau, est impliqué depuis plusieurs années au sein du Bloc Québécois.